Une Assemblée Générale pleine d’émotion !

L’assemblée générale annuelle des Guides et Scouts d’Europe s’est tenue le 13 mai dernier à Château-Landon en présence de plusieurs centaines de chefs et cheftaines venues des quatre coins de France. Une représentation qui a permis de valider le quorum indispensable à la tenue de toute assemblée qui se respecte !

Merci Marie-Camille !

Plein d’émotions, car au-delà de la simple lecture des différents rapports, c’est le départ de la commissaire générale guide, Marie-Camille Borde, qui après 9 ans de bons et loyaux services aura retenu toute l’attention. Une « grande dame » qui aura marqué ces dernières années par sa gentillesse, sa qualité d’écoute, son savoir-faire et son « professionnalisme » dans la gestion d’un mouvement en pleine évolution. Isabelle Nicpon qui lui succède a rendu un bel hommage à sa « cheftaine ».

Claire Verdier, présidente de l’association, Marie-Camille Borde commissaire générale guide, Michel-Henri Faivre, commissaire général scout ont dressé un bilan rétrospectif de l’année qui était placé sous le thème « Fidèle à ma patrie, je servirai ».

Lors de la dernière assemblée générale plusieurs anniversaires ont été célébrés, les 100 ans du louvetisme, les 60 ans de la création de l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe et les 50 ans du Baussant. De nombreux événements ont jalonné toute la saison avec notamment les Journées mondiales de la Jeunesse à Cracovie en Pologne où la France avait une délégation importante d’ainés en service, les interventions pour venir en aide aux sinistrés des inondations en Ile-de-France et ailleurs, les nombreux week-ends ou camp de formations et de différents conseils, les grands rassemblements annuels, les animations et concerts des chorales AGSE, le concours de chant – une première réussie qui a rassemblées près de 500 participants venus de toute la France, le Week-end Aventure Pilote où les guides ainées se sont lancés un vrai défi sportif.

Les commissaires généraux ont aussi relevé les actions menées par les équipes pédagogiques. Pour le louvetisme la nomination d’une nouvelle commissaire national louvetisme Valentine Barau, les nombreux rallyes organisés et la préparation d’une nouvelle édition du camp Yalahi. Pour la branche éclaireur, la nomination d’un nouveau responsable du réseau des patrouilles libres « l’Araignée » et l’organisation d’un camp Mac Laren en Pologne avec le camp national polonais dit « Iziqu ». Pour la branche éclaireuse, la mise en place d’un nouveau modèle de réseau pour les patrouilles libres guides « Etoile de l’Espérance », la création de la 1ère compagnie montagne : la 2e Chamalières et l’organisation de CEP à spécialités : montagne et marin. Pour la branche ainée, la nomination d’un nouveau commissaire national route, Pierre Gavoille pour les routiers, avec, outre les deux grands rassemblements Vézelay et Paray-le-monial, la relance de la revue Trace Ta Route, la participation aux JMJ de Pologne, et le WAP pour les guides-aînées.

À toutes ces actions il faut associer tout le travail réalisé – bien souvent dans l’ombre – des Equipes Techniques Nationales qui œuvrent sans relâche pour la bonne tenue de tous ces événements.

Il a été ensuite évoqué la vie du mouvement au sein de l’église avec l’organisation d’un colloque des Conseillers Religieux à Ars fin janvier 2017 et la présence d’une soixantaine de prêtres, la participation à la réunion de préparation du synode sur les jeunes : la foi et le discernement des vocations qui se tiendra à Rome en octobre 2018, la rencontre à Rome avec Monseigneur Delgado, secrétaire du cardinal Kevin Farrell, le nouveau préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie. Il a été rappelé que le mouvement est impliqué au cœur de la Cité avec des relations régulières auprès des représentants des autres mouvements de scoutisme, particulièrement les SGDF et les SUF sur le plan national et local. L’AGSE était représentée aux Journées Nationales des Scouts Unitaires de France et à l’occasion des 70 ans du Jamboree de la Paix à Moisson (78).

Pour conclure le rapport moral, Claire Verdier a salué le travail de toute l’équipe de salariés du Centre National, qui tout au long de l’année est au service de l’ensemble des équipes pédagogiques. Le mouvement modernise sa plate-forme informatique et travaille à l’élaboration de nouveaux outils d’informations comme le futur système d’information « SYCOMORE ». Un outil qui devrait améliorer sensiblement la gestion et l’organisation interne et externe du mouvement. Elle a évoqué la future digitalisation des revues et supports pédagogiques et enfin les projets immobiliers et d’aménagement du Centre national.

Dans un dernier élan, sous les applaudissements de l’assemblée le nouveau thème d’année 2017-2018 à été dévoilé :

« Scouts d’Europe, fils et filles de la chrétienté »

Avant de passer au traditionnel vote de l’assemblée, le trésorier national Eric Hofmann a présenté les comptes de l’association et mis en avant le bon travail de l’ensemble des groupes. Sur le plan des effectifs on notera une augmentation sensible avec près de 32000 adhérents. A titre indicatif plus de 110 000 calendriers ont été vendus sur cet exercice.

00-Bureau2017 

Ils ont dit :

Claire Verdier, réélue pour une nouvelle année après 4 ans de présidence:

« L’ambiance était très fraternelle, bon enfant et très à l’écoute, vraiment sympa. Il avait une émotion particulière parce que c’était la dernière assemblée générale de Marie-Camille. Jusqu’à présent j’ai toujours travaillé avec elle comme commissaire général guide. Je crois en ce mouvement, c’est pourquoi j’ai accepté de poursuivre cette belle mission. Il faut tenir bon sur ce que l’on est. J’aime bien reprendre cette image du père Cottet qui s’adresse aux parents et que l’on peut adapter au mouvement : (Vos enfants ils vous secouent, comme on secoue un poteau indicateur et un beau jour parce que le poteau tient devant vous, ils lèvent les yeux et ils voient la direction) »

Isabelle Nicpon, nommée Commissaire Générale Guide

« J’ai toujours eu Marie-Camille comme cheftaine de la section guide et je n’avais jamais envisagé qu’elle pourrait partir un jour ! Elle a toujours fait confiance. Il y avait de l’exigence, dans le bon sens du terme, qui nous fait grandir mais toujours avec beaucoup de bienveillance.

J’ai conscience que ce qui m’arrive est important. C’est une tâche avec beaucoup de responsabilités où il y a beaucoup de monde en attente d’une personne pour conduire le mouvement. Je ne suis pas inquiète car il y a Michel-Henri (Commissaire général scout) et toutes les équipes qui travaillent.

Au moment de ma nomination j’ai vraiment ressenti qu’il y avait une vraie confiance qui m’était accordée. Si je me suis interrogée sur : Pourquoi me font-ils confiance ? Est-ce que je vais y arriver ? J’ai compris que je n’étais pas toute seule et que oui je vais y arriver. Il va falloir travailler. Mon symbole c’est le Sacré Cœur et ma devise : Savoir et volonté.

J’ai vraiment eu l’impression, le jour où Marie-Camille m’a demandé si j’accepterai ce service, de réaliser que cette devise prenait un sens tout particulier. Oui il va falloir de la volonté, oui il va falloir continuer à apprendre à progresser pour servir le mouvement.

Le mouvement fonctionne bien, il y a forcément des choses à améliorer ou qu’il faut étudier pour faire évoluer. La pédagogie évolue, le monde autour de nous évolue, il faut que notre pédagogie puisse être entendu par les jeunes. L’idée n’est pas forcément de changer la méthode, parce que la méthode a fait ses preuves, c’est simplement, un moment donné, qu’ils puissent l’écouter, la recevoir pour la suivre correctement. Il faut qu’ils puissent comprendre le sens, la finalité de cette pédagogie. Ce sont des choses dont on ne leur parle pas forcément dans leur quotidien. Il peut être compliqué, je pense, pour certains jeunes d’entendre parler d’exigence ou d’engagement. »

 

Anne-Lise Bertucat,  élue Secrétaire Nationale
Dernière venue au sein du bureau de l’AGSE, Anne-Lise Bertucat est la nouvelle secrétaire nationale. 45 ans, mère de famille de 4 enfants, elle reste peu connue du grand public « scout d’Europe » et pourtant elle s’est investie dans le mouvement depuis de nombreuses années. Eclaireuse, Cheftaine de Compagnie puis de Clairière, elle a aussi servi comme Commissaire de District dans les Yvelines pendant deux ans avant d’être appelée comme Adjointe de la Commissaire de Province Guide. Plus tard, nommée Foulard Vert, elle participe à l’animation de la branche verte comme ACPrEG, Assistante Mestre de Camp et Mestre de Camp. En parallèle, elle entre au Conseil d’Administration (élue en 2004 par la Province des Yvelines puis en 2014 par la Province Bretagne) et suit de près l’évolution et la vie du Mouvement de l’intérieur. Sa récente élection par le conseil d’administration est le fruit d’un parcours logique qui repose sur la compétence et la confiance. 

T’attendais-tu à cette élection au poste de secrétaire nationale ?
« Je ne m’y étais absolument pas préparée, car je pensais qu’il y avait des personnes plus qualifiées, compétentes et avec plus de charisme que moi qui occuperaient cette fonction. Lors du Conseil d’Administration, quand la question d’élire un nouveau Secrétaire s’est posée, il a fallu réfléchir très vite ». J’ai finalement proposé ma candidature, car même si c’est différent de ce que j’ai fait jusqu’à présent, c’est toujours une façon de servir l’association. Sur le plan personnel, servir sur le terrain est devenu plus difficile pour moi, alors si je peux ainsi continuer à apporter ma petite contribution en participant au bon fonctionnement du Mouvement, et aux grandes orientations pour faire grandir nos jeunes, je me suis dit « pourquoi pas ?! »

C’est une nouvelle mission qui se présente à toi. Un rôle nouveau et important puisque tes décisions vont compter pour le développement de l’association. Comment abordes-tu cette fonction ?
Dans un esprit de service et dans la continuité de ce qu’Erik Paris, mon prédécesseur, a fait. Je suis membre du conseil d’administration depuis 3 ans et je trouve cela très intéressant. Pour que nos jeunes continuent à faire du scoutisme de qualité sur le terrain, je pense qu’il est indispensable que nos structures fonctionnent avec des personnes qui se dévouent et s’investissent d’une autre façon, mais tout autant. Je suis très impressionnée par le nombre de choses que le bureau doit gérer quotidiennement ! Mais je trouve cela passionnant et je sais que je vais beaucoup apprendre !

Qu’est-ce qui t’as le plus marqué dans cette élection ?
J’ai été très touchée de la confiance qui m’a été accordée par le conseil d’administration, et par l’accueil chaleureux reçu des salariés et des nombreuses personnes qui sont venues me féliciter. En même temps, j’ai bien pris la mesure de la responsabilité qui m’incombait ! J’ai eu la surprise et la joie de recevoir une lettre de bienvenue du conseil fédéral de l’UIGSE et de l’association polonaise qui me félicitait. Je me sens très humble par rapport à toutes les personnes avec lesquelles je vais avoir la joie de travailler et que je vais rencontrer. »

C-StRaymond163
© Corinne de Saint Raymond – ETN photo – Guides et Scouts d’Europe

La prière à Notre-Dame de Fatima en l’honneur de sa fête a conclu l’assemblée générale

Prière à Notre-Dame de Fatima

 En union avec le Pape François

Bienheureuse Vierge de Fatima,
avec une gratitude renouvelée pour ta présence maternelle
nous unissons notre voix à celle de toutes les générations
qui te disent bienheureuse.
Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu,
qui jamais ne se lasse de se pencher avec miséricorde sur l’humanité,
affligée par le mal et blessée par le péché,
pour la guérir et pour la sauver.
Accueille avec ta bienveillance de Mère l’acte de consécration
que nous accomplissons aujourd’hui avec confiance,
devant ton image qui nous est si chère.