5 questions à… Antoine de Maximy


Ecrit le : Mercredi 4 avril 2012 à 4:29

Réalisateur, présentateur et cameraman, Antoine de Maximy s’est rendu dans près de 35 pays avec à chaque fois un seul but: s’inviter à dormir chez les gens pour partager leur quotidien et apprendre à mieux les connaître… Interview à chaud à quelques heures de son prochain départ…

Comment choisissez-vous vos destinations ?

Au début, j’ai choisi les pays pour que les destinations soient les plus variées possibles. Maintenant que j’en ai tournées plus de 20, je vais dans des pays où je pense qu’il est intéressant d’essayer le concept, ou des pays dans lesquels je ne suis encore jamais allé.

Quel est le budget moyen d’un voyage ?

Je ne sais pas précisément. Mais ce n’est pas une émission aussi bon marché qu’on pourrait le croire. Le matériel est composé de prototypes qui se louent plus cher que des caméras professionnelles. Et les travaux de finition sont également chers pour améliorer au mieux la qualité des images puisque bien évidemment un homme seul ne fera jamais un aussi bon travail que plusieurs personnes. 

Quel est votre secret pour vous assurer des rencontres de qualité malgré la barrière de la langue ?

Il y a une chose dont il faut bien avoir conscience, c’est que, quand on communique avec quelqu’un, il y a le texte de ce qu’on dit mais il y a plein de choses qui passent également. Il y a le contexte, la manière dont on parle, le ton… tout ça permet de faire passer énormément d’informations. Et si on retire le texte, en fait on arrive encore à dire un certain nombre de choses et beaucoup de choses. Alors, on ne va pas rentrer dans des discussions philosophiques, c’est évident, mais on peut, encore, faire comprendre qu’on a faim, ou rigoler, plaisanter… il y a une complicité qui peut tout à fait naître entre deux personnes qui ne parlent absolument pas la même langue. Et effectivement, l’humour est une bonne clef quand on va dans un pays où on n’arrive pas à communiquer. 

Avez-vous gardé des contacts avec certaines personnes que vous avez rencontrées ?

J’ai leur adresse, ils ont la mienne. Mais les rencontres rapides s’oublient vite et on ne peut pas vraiment dire que j’ai gardé des contacts. En revanche, j’envoie (souvent très longtemps après) un DVD du film terminé aux gens chez qui je suis resté. J’envoie également des photos dans les pays où les gens sont très pauvres. Avoir des photos d’eux leur fait évidemment très plaisir.

Que réservez-vous à votre public dans les mois qui viennent ?

 Plusieurs surprises… Il y a en premier lieu la sortie de mon triple DVD « J’irai dormir à Bollywood », ainsi que l’édition poche de mon livre « Avant d’aller dormir chez vous »… En fin l’été prochain je pars filmer un numéro spécial de « j’irai dormir… » ayant pour thème le festival Burning Man qui est une grande rencontre artistique et bariolée qui se tient chaque année dans le désert du Nevada… et je pense que cela sera très intéressant…

Interview : Sébastien HAMON