Glorious en concert à Nancy pour la rentrée des guides et scouts d’Europe un pari fou réussi !

« Oui je reconnais que ce n’était pas gagné d’avance car c’était osé » – confiait Philippe Grandpierre, l’un des organisateurs – commissaire de district de Lorraine sud,  juste avant le début du concert dans le brouhaha de la basilique qui se remplissait à vu d’œil.  » Finalement tout a bien fonctionné, regardez le public a répondu présent. Il n’y a pas que des guides et des scouts. Des familles sont venues avec leurs enfants, des représentants de la municipalité sont également là. C’est fort ! C’est très fort, je vous laisse car il faut que je monte sur scène … Un brin d’émotion dans la voix, la pression n’est pas encore tout à fait retombée après plus d’un an de travail sur ce projet en compagnie d’Ivan De Villers qui s’est chargé, lui, plus particulièrement de la relation avec le Groupe de louange Glorious. « Ils ont joué le jeu et ils sont très contents d’être là. Nous cherchions, avec Philippe, une idée pour re-dynamiser le scoutisme européen sur Nancy et ses environs. Cette idée de concert a permis de mobiliser les énergies et de fixer un cap commun aux unités. 

Le micro en main, la voix encore un peu hésitante devant plus de 650 personnes, pour l’animateur d’un soir Philippe Grandpierre il fallait aussi monter sur scène !  Puis c’est parti pour une soirée exceptionnelle. Présentation des différentes branches du scoutisme, vidéo des camps des unités pour montrer l’aventure scoute au public éloigné du scoutisme. Ne pas perdre de vue que l’objectif était aussi de sensibiliser le public et les nancéiens à cette formidable école de vie dans les bois qu’offre le scoutisme. Remerciements diverses et appuyés pour l’aide précieuse apporté par la municipalité, le curé de la Basilique, l’Association des guides et scouts d’Europe au niveau national et bien sûr l’ensemble des bénévoles.

Soudain une voix claire s’élève au micro « En avant nous allons qu’il pleuve ou qu’il vente…”, Margot,  cheftaine de compagnie donne le ton avec ce canon que les nombreux scouts et guides présents dans la salle reprennent en coeur. L’ambiance est lancée, puis le concert démarre avec un répertoire de chants de louange que, rapidement, le public s’accapare pour chanter en chœur avec Glorious. La basilique St Epvre résonne aux sons de ces chants pop-rock qui s’élèvent jusque dans les hauteurs de la nef.

Pour Ivan de Villers, qui est à la base du projet, le résultat est à la hauteur de ses espoirs : « En fait à la rentrée de l’année dernière, un des chefs de groupe est venu me voir et m’a dit qu’il faudrait apporter quelque chose de plus fort pour la rentrée, plus d’attractivité, on a besoin de faire de la communication et de marquer le coup. J’avais organisé le concert de Glorious trois ans plus tôt à l’occasion du jubilé de la venue de Jean Paul II. Ça avait très bien marché. Il y avait eu de très bons retours et des supers souvenirs. Cela avait été quelque chose de fédérateur et une vraie dimension évangélique. Glorious a été animateurs des JMJ, animateurs pour les Frat. Ils sont dans l’actualité et ont formé beaucoup de groupes. C’est aussi un moyen d’attirer ceux qui se posent des questions sur le scoutisme et n’osent pas forcément franchir le pas. Un beau moyen de casser les stéréotypes et de rassembler autour d’un festival de pop-louange. »

Un évènement fort qui a rassemblé des guides, des scouts, mais aussi tout un public venu découvrir le groupe Glorious dans un moment fraternel et convivial. Clarence (une guide de la IIème Nancy) : « C’était un super moment ! C’était génial de voir Glorious avec les guides ! ». Cela a été l’occasion de sensibiliser un public éloigné ou de redonner goût à l’aventure scout pour d’autres, comme témoigne Gauthier, un fan de Glorious: « J’ai fait un an de louvetisme et j’ai arrêté car ça ne m’a pas vraiment plu mais avec le concert ça m’a redonné envie d’essayer ! »

Simple et efficace, il suffit parfois d’une toute petite étincelle pour embraser les coeurs. Alors, si cette soirée a pu faire naître, quelque part, cette petite étincelle au coeur d’un ou d’une des personnes présentes, l’essai de réussi sera transformé.

Isabelle Dornier
Equipe Technique National reportage-presse
Relais Com Province Champagne-Ardenne/Lorraine

Reportage réalisé par les Equipes Techniques Nationales reportage-presse et photo
en collaboration avec le Relais de com’de province Champagne-Ardenne/Lorraine

Alice Deprez – ACPRcom Champagne-Ardenne/Lorraine, Gabrielle Scherrer, Isabelle Dornier, Louis-Robert Rathueville

Glorious – L’interview

01-GloriousITW

de gauche à droite : Alice Deprez (ACPRcom), Thomas et Benjamin Pouzin (Glorious),
Gabrielle Scherrer (ETNs Reportage-Presse et photos), Isabelle Dornier (ETN Reportage-Presse)
© Laurent Garnier – Guides et 
scouts d’Europe

Fondé en 2000 à Lyon, à la suite des Journées mondiales de la jeunesse, par trois frères originaires de Valence1 : Aurélien, Benjamin et Thomas Pouzin3, Glorious,  groupe de rock chrétien français a depuis tracé sa route avec notamment 9 albums à son actif. En juillet dernier le groupe est à Paris sur la scène des Angels Music Awards6 à l’Olympia, et a parrainé cette deuxième édition de la musique inspirée7.

De passage à Nancy dans le cadre de la rentrée des guides et scouts d’Europe, ils ont accepté de répondre à quelques questions : 

Qu’est-ce qui vous a poussé à accepter l’ invitation des guides et scout d’Europe à l’occasion de leur rentrée ?

Benjamin : On a la chance d’avoir pas mal d’invitations des paroisses ou d’associations et ont essayent toujours de discerner si cette invitation est dans la même vision de ce pourquoi Glorious a été lancé. L’idée de faire une soirée louange avec les scouts pour lancer l’année correspond tout à fait à cet esprit.

Connaissez-vous le scoutisme ?

Thomas : Non pas vraiment mais ce qui me plait beaucoup c’est le lien avec l’autre, le lien avec Dieu et le lien avec la Nature et le fait de renouer avec la Nature pour les jeunes et les adolescents. Il y a aussi une vraie démarche spirituelle dans le scoutisme qui est très positive.
Benjamin : J’ai été scout mais pas très longtemps. Dès notre enfance, nous étions passionnés par la musique.

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes pour évangéliser la société ?

Benjamin : Jésus nous a créé chacun avec un plan. Dieu en nous créant, nous a pensé chacun et ce que je dirais à chaque jeune chrétien est d’essayer de discerner, de savoir ce qu’il veut faire dans sa vie de jeune. Qu’est-ce qu’il veut devenir dans le monde. Le scoutisme peut être un lieu de discernement pour se découvrir et découvrir ses talents. Bien souvent, les jeunes se disent qu’ils n’ont pas de talents ou sont démotivés et ils restent devant la télé. Le Pape François nous dit de ne surtout pas être des jeunes avachis dans le canapé, il nous dit: « Engagez-vous ! »

Ce que je dirais à chaque jeune c’est de découvrir ce que Dieu a mis en lui. Vous avez tous des talents. Le plus important ce n’est pas tant la réussite de l’évangélisation, c’est de savoir si le talent que Dieu a mis en nous a été mis au service de l’Eglise.

Quels sont vos projets pour cette fin d’année ?

Thomas : Nous venons de terminer l’enregistrement d’un album de Noël, qui va sortir dans un mois. C’est une énorme exclusivité que vous avez là ! Nous avons repris tous les cantiques traditionnels de Noël que l’ont a réorchestrés. Ça va être un super album. Nous voulions faire ça depuis très longtemps. Glorious continuera d’enregistrer des albums de louange, notre mission, notre talent, c’est d’écrire de la louange. On veut renouveler dans les paroisses et dans les églises les chants. Les jeunes répètent souvent qu’ils chantent les mêmes chants, des chants de grands-parents. Glorious veut justement faire plein de nouveaux chants de louange.


“ Nous venons de terminer l’enregistrement d’un album de Noël “

Quel message voudriez-vous adresser aux guides et scouts d’Europe?

Thomas : J’aime beaucoup cette phrase de Jésus qui dit à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde et si le sel vient s’affadir, qu’est-ce qui va advenir de nous ? » C’est une phrase qui en tant que jeune, prend toute sa place dans le monde d’aujourd’hui. Pour refaire le monde de demain, si on est le sel que Jésus nous annonce vraiment, on va donner du goût à ce monde, par notre esprit d’initiative, par notre joie. La louange est ce moment où on peut laisser Dieu nous donner du goût.