L’exigence de la formation pour les acteurs de jeunesse

La pratique de la pédagogie scoute nécessite une importante formation des cadres dans laquelle le mouvement investit beaucoup depuis près de cinquante ans. Les jeunes adultes qui encadrent les unités suivent une formation régulière pour être aptes à exercer leurs responsabilités. De plus, les chefs qui organisent des activités spécifiques (mer, rivière, montagne) doivent être titulaires des qualifications prévues par la réglementation en vigueur.

L’association des Guides et Scouts d’Europe bénéficie d’un agrément du ministère de la jeunesse et des sports, spécifique aux associations de scoutisme, qui permet de former les cadres et d’organiser des séjours.

Chaque année, l’association assure la formation de près de 1 400 stagiaires, ce qui représente, uniquement dans le cadre de ces camps-école, plus de 10 000 journées de formation organisées par des chefs issus du mouvement, tous bénévoles.

Un plan de formation personnelle au service de l’épanouissement de chacun

(Extraits du projet éducatif)

« Le but du scoutisme est d’aider chaque jeune à devenir un homme ou une femme libre et responsable. Le but du scoutisme est d’aider chaque jeune à réussir sa vie et à être capable de jouer un rôle utile dans le monde qui l’entoure ».

 Le chef scout n’est pas simplement un animateur qui s’occupe d’un groupe de jeunes ; il est un chef-éducateur, en charge de la progression et du développement personnel de chacun des enfants qui lui sont confiés, en complément de l’éducation des familles. Un chef-éducateur se doit de nourrir l’intégralité de sa personne et d’être un exemple pour les enfants et les jeunes. En ce sens, son plan de formation personnel vise à sa progression selon l’ensemble des cinq buts immédiats et indissociables du scoutisme (santé et développement physique, personnalité, sens du concret, sens du service et sens de Dieu).

Les Guides et Scouts d’Europe développent donc pour chacun de leurs membres une formation complète de la personne qui lui permette de se développer harmonieusement et d’acquérir des outils utiles pour avancer, non seulement au service des jeunes mais dans leur vie en général.

 Cette progression personnelle globale s’ancre sur trois fondamentaux interdépendants les uns des autres :

  • l’acquisition d’expériences
  • l’acquisition de savoir-être
  • l’acquisition de savoir-faire

La progression personnelle, comme support de la formation

Les Guides et Scouts d’Europe proposent donc à chacun les outils et supports de cette progression personnelle, en vivant le style aîné (feu et route), des amitiés vraies, au sein d’une communauté de prière, de foi et d’action… Dans un cadre à sa mesure, le jeune adulte apprend à discerner en toute liberté et vérité, et à se donner des repères précis, pour avoir de bonnes fondations, tout en se sachant toujours en construction.

Ce cheminement, à la fois individuel et communautaire (sur la route, mais aussi dans le cadre de son service de chef), permet de recevoir une formation commune, contribue à souder les chefs et cheftaines, et à créer un esprit de communauté, et favorise l’acquisition et le développement d’une capacité propre d’analyse, de réflexion et de formation.

Chacun bénéficie également d’un accompagnement personnel, pour acquérir plus de maturité, pour l’aider à trouver la cohérence et le sens de ses talents, à découvrir et vivre sa vocation et sa mission personnelle, et pour se préparer à un engagement d’adulte dans la cité, l’engagement guide-aînée et le départ routier (cf. l’exhortation apostolique de Jean-Paul II Christi_fideles laici , chap. 5, 1988).

 L’œuvre d’éducation entreprise par l’association des Guides et Scouts d’Europe s’ancre dans l’élaboration d’un véritable projet de vie personnel, construit sur développement harmonieux de sa personnalité, corps, âme et esprit.