Paray 2017 : Sois belle et crie de joie !

« Guides : Filles de la chrétienté ! » L’appel pour la route de Toussaint était lancé et 928 guides ainées venues de toute la France et de l’Europe ont répondu à ce traditionnel rendez-vous de Toussaint. Un chiffre inédit dans l’histoire de Paray qui montre que la jeunesse a soif d’aventure et de chrétienté !

Aj-Paray01
© Aleth Jeanneney – guides et scouts d’Europe

Arrivées en car le vendredi midi, les guides-aînées se retrouvèrent dans leur tronçon respectif : Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Sainte Jeanne d’Arc, Sainte Pétronille, Saint Thérèse Bénédicte de la Croix, Sainte Marguerite-Marie et Notre-Dame de la Visitation.
De grandes figures féminines chrétiennes ont été choisies pour veiller sur ces quatre jours de route. Béatrice Leconte, Commissaire Nationale Feu et Isabelle Nicpon Commissaire Générale Guide, firent l’honneur de leur présence dans les différents tronçons pour ouvrir ce Paray 2017 : « Dans la pédagogie guide-aînée, on apprend non pas à réussir dans la vie mais à réussir sa vie, ce qui est bien différent ! » Des mots qui résument bien l’esprit de la route : se détacher du monde et pour se recentrer sur des valeurs simples et humaines et retrouver l’Essentiel. Après une Messe d’ouverture, chants et chapelets ont ensuite animé les guides pendant plusieurs heures de marche. Les sourires et la joie étaient bien au rendez-vous malgré un temps maussade. Au court de cette première journée, les filles méditèrent et contemplèrent la nature qui les entourait : « Je te bénis mon Créateur pour la merveille que je suis » était le thème qui les guidait. En fin de journée au bivouac, un thé bien chaud attendait les guides-aînées avant de s’activer pour s’installer et répéter les différents numéros pour la grande veillée du samedi soir.

En cette deuxième journée de route, toutes les guides-ainées marchèrent jusqu’à Anzy-le-Duc. La journée fut rythmée par des moments de joie, de chants et par le quotidien moment lumière : « Devenir le dessin de Dieu », certains feux posés au bord d’un sentier méditaient les textes et prières tirés de leur carnet de Paray spécialement réalisé pour l’occasion. Le soir, après s’être installées au bivouac, les guides écoutèrent une conférence du frère David Perrin sur le thème de la route : « Filles de la chrétienté ». Le bivouac à Anzy-le-Duc fut l’occasion de partager des moments fraternels : revoir des guides-aînées perdues de vue, ou de faire connaissance avec d’autres filles venues de Pologne ou d’Ukraine. A 21h, une magnifique veillée, organisée par l’Equipe Technique Nationale expression, enchanta un public ravi de pouvoir participer à tour de rôle. La journée se termina par une belle prière tournée vers l’église illuminée.

En ce jour du Seigneur, la journée ne commença pas par la Messe, mais par une conférence du père Guedas sur le Sacré-Cœur de Jésus, une occasion de faire connaître le message que le Sacré-Cœur de Jésus nous a livré. La Messe, célébrée dans la magnifique église romane d‘Anzy, donna de l’élan aux guides pour finir ce dernier jour de marche, en méditant sur « Par mon baptême je suis fille de l’Eglise ». Dans l’après-midi, les guides-aînées arrivèrent au compte goutte dans la Cité du Sacré-Cœur de Jésus, un haut lieu de la Misécorde Divine ! Cette spiritualité anima le cœur des guides-aînées pour la veillée d’adoration. Dans le cloître, Monseigneur Macaire enflamma la vasque au centre du cloitre pour faire brûler la flamme se consumant comme l’amour qui brûle dans le Cœur de Jésus. L’adoration se poursuivit au rythme des chants et des prières dans la basilique.

GS-Paray01
© Gabrielle SCHERRER – ETN Photo – guides et scouts d’Europe

Pour ce dernier jour de route, la matinée commença par un enseignement brillant de Monseigneur David Macaire, évêque de Fort de France et de Saint-Pierre, qui mit le feu ! Il prêcha sur le thème de la féminité et de la chrétienté pendant une heure. Les guides-aînées le remercièrent chaleureusement en chantant ! S’ensuivit la Messe dans la basilique présidée par Monseigneur Macaire. Après la Messe, le rassemblement final vint clôturer cette belle route de Toussaint. Martin Haffner, le commissaire fédéral du mouvement, prit la parole pour annoncer une exclusivité : L’Euromoot, le rassemblement des scouts et guides-aînées d’Europe, aura lieu à Rome en 2019 !

Après une bénédiction de Monseigneur Macaire, c’est au cri du « Ad Mariam Europa » que se clôtura le rassemblement. Tout le monde reçut un cadeau en souvenir de cette route : Le Brasier. Un journal réalisé par l’ETN Reportage-Presse, comme un témoignage et un souvenir de cette route et de la joie guide-aînée, comme Monseigneur Macaire l’a dit lors de son homélie : « Sois belle et crie de joie ! ».

Cette route de Paray-le-Monial fut un franc-succès puisqu’il a atteint un record de 928 guides-aînées. Nombre de guides-aînées, de conseillers religieux et de religieuses sont rentrés la tête plein de bons souvenirs, prêts à revenir l’année prochaine. En 2018, le feu se retrouvera pour fêter les 40 ans de la route de Paray-le-Monial, un évènement qui s’annonce prometteur et inédit !

De notre envoyée spéciale à Paray – Isabelle Dornier

CB-Paray03

Florilèges d’images

Merci à toute l’Équipe Technique Photo pour ces belles images et à l’Équipe Technique Reportage-Presse pour ce reportage et la rédaction du BRASIER !

Le Brasier

UneLeBrasier