PLONGEE EN PLEINE NATURE

Le scoutisme a ceci d’exceptionnel que son cadre de vie est la pleine nature : les grands espaces qui fascinent… mais qui ne sont pas l’endroit auquel nous sommes spécialement attirés pour y passer quelques jours! Plus d’écran, plus de chauffage, plus de congélateur, plus de lit… plus grand-chose, en somme. C’est certain, aller se faire mouiller sous la pluie, grelotter en short, dormir sur un sol approximatif, servir de repas aux moustiques ou goûter de près aux épines des ronces… n’est pas très enthousiasmant à première vue!

Oui, mais…

Nous avons tous en nous cet appel de la nature, cette fascination pour les forêts et les montagnes! Les Guides et Scouts d’Europe font le choix résolu d’y répondre. Nous cherchons donc à éduquer des filles et des garçons en harmonie avec la nature. C’est bien ce que disait Baden-Powell lorsqu’il qualifiait le scoutisme de «civisme à l’école des bois». «Civisme» parce que l’enjeu est bien de construire une société d’entraide, généreuse, engagée et créative. «Ecole des bois» parce que la nature est l’endroit tout indiqué pour faire vivre pleinement un idéal humain et donner au jeune un équilibre et une hygiène de vie, dans un écosystème qui fait sens. C’est de vivre en équipe une expérience humaine riche qui fait l’essence du scoutisme.

Aujourd’hui, cette intuition est plus que jamais d’actualité. A ceci près que l’état de notre «maison commune» n’est plus le même. Lorsque le précurseur du scoutisme français, le Père Sevin, précise que la «méthode caractéristique» est «l’étude de la nature pratiquée dans une fraternité de campeur», il en précise les objectifs: le développement de la santé, de l’habileté, du caractère, le sens du service et du dévouement… tout est dit. On comprend bien que la nature est plus qu’un environnement ou qu’un support pédagogique, elle est ce qui permet le scoutisme et prépare nos jeunes aux défis de demain.

Imprégné des réalités sensibles de la nature, les jeunes relèvent déjà les grands défis écologiques qui attendent leur génération.

Arnaud de la Monneraye

Crédits photo : © Arnaud de la Monneraye – Guides et Scouts d’Europe