©  Jérôme Mugnier – AGSE Marseille

« Elles attendaient cela avec impatience ! » nous confie Axelle, cheftaine de louvettes à Marseille.

Elles, se sont les louvettes et cela, le rassemblement annuel de tous les louveteaux et louvettes de la région marseillaise.

En clairière pour les filles ou en meute pour les garçons : tous les p’tits loups se sont retrouvés samedi dernier pour une célébration très particulière cette année ; les 100 ans du Louvetisme !

Le Louvetisme est né grâce à Vera Barclay en 1916 qui profite de l’impulsion du scoutisme pour étendre cette pédagogie novatrice au plus petits (8-12 ans).

Pour cet anniversaire tout particulier, les Guides et Scouts d’Europe lancent au niveau national l’opération d’une célébration par région et c’est à la Sainte Baume que nos petits marseillais se sont retrouvés pour commémorer leur centenaire.

« Pas question pour autant de s’écarter de la pédagogie » nous rappelle Margaux, chaque journée débute par le “rocher du conseil”. Réuni en cercle autour de leur Akela (la cheftaine) les Louvettes et les Louveteaux écoutent la « sagesse de jungle » ; parole issue du « livre de la jungle »de Rudyard Kipling.

« Fais ton liteau avec ceux de ton sang, de ta race et de ton clan » était une des deux paroles du week-end ; un instant de verbalisation où les 8 -12 ans s’expriment sans ambages pour en retirer les enseignements qui vont axer leur journée.

 « …Sous la douce présence des chefs, les échanges issues de ces moments permettent aux enfants de rentrer concrètement dans l’imaginaire… » Nous expliquent les cheftaines.

Car c’est bien de jeu dont il est question. Lancés dans « la grande chasse » les jeunes loups se donnent à cœur joie pour décrocher les trophées de tout un tas d’épreuves concoctés pour l’occasion ; les réponses fusent aux questions des chefs sur l’histoire de Mowgli ou bien l’habileté est mise à rude épreuve lors de lancers ou encore la mémoire ne doit pas flanchée lorsque l’on doit restituer une liste d’objets observés seulement pendant une minute, bref, vous l’avez compris, des enfants qui ont les crocs lorsqu’il s’agit de jouer !

 Les proies de cette grande chasse symbolisées pour l’occasion par des images ont été remise au pot commun « …car pour cet âge la compétition n’a pas de sens ni de vertu éducative… » Confie Margaux, « …Si vous rajoutez à cela la joyeuse spontanéité de la découverte qu’exprime les enfants… » Poursuit Axelle, cela vous donne une très belle et grande « famille heureuse » celle du Louvetisme qui pousse indéniablement nos chefs et cheftaines – tous bénévoles – à se donner sans compter !

Stéphane Meslé
Assistant Commissaire de Provence communication

© Reportage photos réalisé par Jérôme Mugnier – AGSE Marseille