Belle découverte pour le Clan de district du Puy de dôme – bienheureux Charles de Foucauld, à l’abbaye de Notre-Dame des Neiges. «  Notre route d’hiver débutait de l’abbaye Notre Dame des Neiges en Lozère et nous avons appris que Charles de Foucauld y avait séjourné pendant 7 mois » – confiait Augustin Bodet, assistant chef de clan. Deux jours de services auprès des frères, pour les aider à remettre en état l’abbaye après que cette dernière est été refaite, avant de reprendre la route vers Langogne. « Les conditions de marche dans la neige et par un froid glacial étaient difficiles, mais c’était génial . De plus, un « routier » chrétien d’Irak réfugié en France était parmi. Après Vézelay, auquel il avait participé, c’était l’occasion pour lui de découvrir la route avec son rythme, la vie des moines, le service, la marche, nos activités, nos temps de prières».

ClanChdF1-Site ClanChdF3-Site ClanChdF4-Site

Charles de Foucauld
un message de fraternité
1858 naissance à Strasbourg – 1916 mort à Tamanrasset, au Sahara

logo-centenaire

L’itinéraire de vie de cet homme est surprenant.
Comme peut-être surprenante notre propre vie à la recherche de Dieu.

Une courte période militaire… une découverte impressionnée de l’Islam durant un voyage de repérage topographique au Maroc…une conversion à l’âge de 28 ans… une vie de moine pendant 7 ans chez les cisterciens et une vie d’ermite aux abords d’un monastère de clarisses à Nazareth… enfin, il part au Sahara comme simple prêtre, par volonté de rejoindre d’abord ceux qui, à ses yeux, sont « les plus délaissés » spirituellement, ceux qui n’ont jamais entendu parler de l’Evangile, tous ceux qui sont les « frères de Jésus qui L’ignorent », comme il dit.

A Tamanrasset, seul européen, il va, durant les 11 dernières années de sa vie, rentrer profondément dans la vie du peuple touareg et sa culture qu’il aime et connaît par le cœur : « Je ne suis pas ici pour convertir les touaregs mais pour essayer de les comprendre». Le vrai visage de Charles de Foucauld : celui qui se fait frère et ami.

Qui est Charles de Foucauld pour aujourd’hui ?
Un passionné de fraternité. Jésus, son « bien-aimé frère, son frère aîné », lui a montré que tous les humains ont le même Père et donc sont tous frères.

Il est ouvert à tout ce qui met en communication les humains et les pays entre eux. Il combat aussi l’esclavage qu’il trouve au Sahara. Pour lui il s’agit de «travailler à l’établissement de la Fraternité sur la terre ».

Il sent de plus en plus sa présence comme un défricheur… Il met en place un réseau d’ouvriers évangéliques et dans ce but, il crée une Association de missionnaires, laïcs, prêtres et religieux, étroitement mêlés aux gens. Sa correspondance le révèle toujours en route, toujours désinstallé, à la recherche de ceux qui sont pour lui le visage de Jésus de Nazareth.

Il se veut « frère universel ». Que veut-il nous dire ?
Quatre mois après son arrivée au Sahara en 1901, il a édifié une habitation rudimentaire et veut y accueillir des gens de passage, des esclaves : «Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs et idolâtres à me regarder comme leur frère, le frère universel. Ils commencent à appeler la maison « la fraternité » et cela m’est doux. ».

Il souhaite donc, à partir d’un comportement fait de bonté et de paix envers les autres, que tous, quelles que soient leur identité et leurs convictions, puissent en arriver à le regarder, lui, comme un frère. C’est bien là sa vie, son message : la fraternité. 

Quatre mois avant sa mort, Foucauld va donner le même message en employant, un mot proche et aussi fort que « frère » : ami.

Il le dit dans une lettre : « Il faut nous faire accepter des musulmans, devenir pour eux l’ami sûr à qui onvaquandonestdansledouteoulapeine…» Et devenir cet ami sûr, ça se travaille…

L’ami sûr est celui qui vous tend la main, qui vous aime vraiment, qui pratique envers vous la vérité. Et ce que dit Foucauld à propos de sa façon d’être avec les musulmans, il nous faut l’exprimer par rapport à tous, à tous ceux qui nous sont des «autres», des étrangers par leur foi religieuse ou leur conviction.

Et si cette intuition profonde et vitale de Charles de Foucauld devenait le défi de notre vie ?
Qu’en nous rencontrant, l’autre sache qu’il peut réellement compter sur nous. Programme simple et quotidien, programme porteur de joie et de paix qui annonce le Royaume de Dieu dans ce monde qui est le nôtre.
Le 1er décembre 1916, dans le contexte de guerre mondiale, Charles de Foucauld est assassiné.
Ce sera il y a cent ans…

Son message de fraternité est à faire connaître…pour qu’il porte du fruit dans les réalités de vie d’aujourd’hui.

« C’est en aimant les hommes, qu’on apprend à aimer Dieu » 

Charles+de+Foucauld

Mon Père,
Je m’abandonne à toi,
fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
je te remercie.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté
se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.