Photo de UNE : © Alix Dieudonné – ETN photo – AGSE

JOURNAL DES JMJ 2016 – N°2

Entre émotion et tristesse: L’amour plus fort que la haine

Alors qu’ils se préparaient à vivre un temps fort de paix, de joie et de foi en communion avec le monde entier. La haine de l’autre a encore frappé. C’est par la prière et par leur foi qu’ils ont décidé de répondre. Ces journées Mondiales de la Jeunesse sont une formidable réponse à ceux qui n’ont pas encore compris que quoi qu’ils fassent, ils ont déjà perdu.

Oui, ils ont décidé de ne rien lâcher. De ne rien lâcher de leur Foi et de vivre dans l’amour des autres. “Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés”.

Sur place à Cracovie, notre équipe de “Tintin” reporters a poursuivi toute la journée, ses rencontres, ses interviews dont nous vous livrons leurs résultats.

LG.

Partir aux JMJ en Pologne c’est toute une logistique à mettre en place. Côté transport c’est finalement en car que le choix s’est porté avec la mise en place de différents départs répartis dans toute la France. Chaque car avait un responsable pour pouvoir gérer l’ensemble de l’organisation.

L’équipe des « Tintin » reporters aux JMJ a rencontré l’une de ces « chefs de cars »

De notre envoyé spécial à Cracovie :  Raphaël de Miceli – Photo © Guillaume Ceintre – Clan de la Brie

Berangere MeunierBérengère MEUNIER, bonjour !

Expliquez-nous comment deviens-t-on chef de car ?
Tout simplement. Ça s’est fait comme ça. Je me suis retrouvée au bon endroit au bon moment et on m’a proposé la mission et j’ai accepté.

En quoi consiste votre mission principalement ?

C’est principalement de la gestion de personnes et d’horaires. Il faut tout le temps s’adapter et cela nécessite de la flexibilité et de l’organisation, en particulier avec les horaires. On a de la chance d’avoir sur notre route des gens généreux qui sont là pour nous aider, comme pour l’impression des carnets par exemple que nous n’aurions pas pu faire seul.

Que retenez vous de cette expérience ?

Nous sommes entouré de gens bienveillants, au sein du mouvement nous pouvons compter sur l’entraide fraternelle et ce n’est pas qu’une philosophie, on le vit vraiment.

 

De notre envoyé spécial à Cracovie :  Jean-Yves de Miceli  – Photo © Guillaume Ceintre – Clan de la Brie

Francis Destiny Amerevor 2Témoignage du père Francis Destiny Amerevor :

Je m’appelle Francis Destiny Amerevor, je suis prêtre et je viens avec un groupe de pèlerins d’Accra (Ghana).

Les JMJ sont importantes car elles me permettent de fortifier ma foi et de vivre un moment de communion intense avec des chrétiens du monde entier.

Le plus beau moment des JMJ est la période des confessions. Je viens de passer deux heures de bonheur à confesser de nombreuses personnes a se réconcilier avec Dieu, se sentir apaiser, rebondir dans leurs vies.

Vous les jeunes, confesser vous souvent, très souvent ! Goûter à la miséricorde divine !

Que ces JMJ vous permettent de découvrir la joie de la prière, de fortifier votre foi et de devenir un membre dynamique de l’église. Soyez Missionnaire !

 

De notre envoyé spécial à Cracovie : Baptiste Delignières – Clan de la Brie

Nous avons rencontré une sœur de la communauté de Notre-Dame de la miséricorde afin d’en savoir plus sur ces dames sympathiques vêtues de noir et de blanc.

Sœur Miwiana a prononcé ses vœux en 2010. Adolescente difficile, elle admirait beaucoup les sœurs, et particulièrement les sœurs de Notre-Dame de la miséricorde mais elle était persuadé qu’elle ne méritait pas et n’était pas digne de prendre l’habit.

Mais sœur Faustine, sœur de la communauté de 1925 à 1938, voyait les choses autrement car, d’après sœur Miwiana, c’est elle qui l’a touché dans son cœur et appelée se consacrer.

Sœur Miwiana éprouve une grande admiration pour Sainte Faustine, pierre d’angle de la communauté (pour reprendre ses mots). Son message de miséricorde et sa relation d’amitié avec Jésus nous inspirent tous les jours. Les sœurs de la miséricorde se rassemblent autour d’une idée qui, d’après sœur Miwiana, a été délivré par Jésus à travers sœur Faustine : évangéliser par l’offrande, le service, et le partage du message de miséricorde.

Trois mots essentiels sont retenus par les sœurs : deeds, words, prayer. (Actes, mots, prière).

Autrement dit, les sœurs de Notre-Dame de la miséricorde se divise en une communauté contemplative qui prie tous les jours dans la maison de Swinice Wankie (où a été baptisée sainte Faustine); ainsi qu’une communauté ce dédie au travail apostolique, par exemple à travers leurs trois centres pour jeunes filles en Pologne et d’autres à Cuba, Philippines et prochainement au Brésil, ou bien à travers l’accueil des pèlerins à l’occasion des JMJ.

Sœur Miwiana nous a d’ailleurs précisé que trois années de préparations ont été nécessaires pour leurs actions aux JMJ. En plus d’une ouverture aux réseaux sociaux et aux nouveau medias, les sœurs ont lancé le mouvement des “jeunes missionnaires de la miséricorde” qui consiste à inciter les jeunes à pratiquer la miséricorde par “sept actes spirituels et sept actes concrets” puis à publier leur témoignages sur la toile.

D’ailleurs, info exclusive : les sœur ont préparé un recueil de ses témoignages (disponible sur le net) et elles comptent en offrir une édition au Pape François lors de sa venue à Cracovie.

Sœur Miwiana, tout sourire, conclut cet entretien sur une citation : chaque âme doit révéler ma miséricorde !

Leur mission d’évangélisation devrait porter beaucoup de fruits, nous leur souhaitons une excellente continuation.

 

Elles se préparent à allumer le feu … de la Foi !

Ce sont des guides ainées enthousiastes qui ont participé à l’ouverture officielle des Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie sur le site de Blonia.

Interpellées par le cardinal Stanislaw DZIWISZ qui présidait la sainte messe sur la question « à quel moment de notre vie en sommes-nous aujourd’hui ? »

Elles se sont sentis invitées à former leur esprit et leur cœur pendant ses JMJ. Prête à allumer la flamme de leur foi à leur retour.
Ce qui e
st sûr c’est qu’elles allumeront de nouvelles flammes autour d’elles afin que la flamme de l’amour embrasse notre monde


BeatriceLeconte
De notre envoyée spéciale à Cracovie : Béatrice Leconte – CNF !
Photo © Guillaume Ceintre – Clan de la Brie

Citation du cardinal :

– Apportez au monde la bonne nouvelle qui parle de Jésus Christ.

– Annoncez avec conviction que ni la mort, ni le mal, ni personne ne pourra nous séparer de l’amour.

– Redécouvrez la richesse de l’amitié.

– Cracovie vit des mystères de la miséricorde divine. Emportez avec vous l’étincelle de la miséricorde.

 

L’Equipe Technique Nationale photo est sur place
pour nous proposer chaque jour un florilège d’images des temps forts des JMJ

Ambiance et services

 

Répétition pour l’orchestre : Il faut bien accorder les violons entre musiciens des quatre coins du monde !

Cérémonie d’Ouverture

Soirée festive entre tous les pays du camp international des Guides et Scouts d’Europe