Chers scouts et chères guides,

Devant les événements tragiques survenus à Paris, je voudrais vous inviter à espérer, prier, et agir.

Espérer, d’abord, car c’est le propre du chrétien. Même si la mort nous plonge dans l’affliction, même si nous sommes atterrés et saisis d’effroi devant l’ampleur de ce drame, ne laissons pas s’éteindre la flamme de l’espérance. Le Christ a vaincu la mort par sa résurrection ; il nous a ouvert les portes du Ciel. C’est pourquoi les puissances des ténèbres ne l’emporteront pas. 

Prier, ensuite. Le Christ nous le commande. Nous prions pour le salut des âmes des victimes, nous prions pour leurs familles, pour les blessés, pour toutes les personnes qui interviennent avec courage dans ces situations de crise. Nous prions animés par la conviction que la puissance de la prière est immense : c’est elle, qui, en silence, transforme le monde. C’est elle, aussi, qui peut lentement freiner les désirs de vengeance et nous donner, comme l’écrit saint Paul aux Philippiens, les mêmes dispositions et sentiments qui sont dans le Christ Jésus (cf. Ph 2, 5).

Agir, enfin. Car le scout va de l’avant. Fiers de notre foi, travaillons à établir le règne du Christ dans toute notre vie, pour que l’Amour du Christ imprègne de plus en plus notre âme. Puis dans le monde, autour de nous, ayons à cœur de témoigner de notre foi en Jésus, l’unique Sauveur de tous les hommes, comme nos frères chrétiens d’Orient. Faisons-le avec le courage du chrétien, qui est la force de l’Esprit Saint. Notre patrie, la France, est la fille aînée de l’Eglise. Nous sommes ses enfants, héritiers d’un riche passé dont nous pouvons être fiers. En puisant dans nos racines chrétiennes, continuons de bâtir avec courage et force pour les générations futures « la civilisation de l’Amour ».

Abbé Cyril GORDIEN +, Conseiller Religieux National