Devant l’ampleur des dégâts dans de nombreuses communes, les Guides et Scouts d’Europe lancent un appel à servir pour aider les sinistrés des inondations.

Edouard Flichy, Chef de l’Equipe Technique National prévention et intervention, propose de se mettre au service des personnes, paroisses ou autre institution en difficulté, en relation avec les organisations locales.

Edouard à quel niveau d’intervention peut-on proposer ses services ?

La proposition est bien de rester au niveau local et de ne pas rajouter une strate qui risquerait de nuire à l’efficacité. La fiche d’activité que j’ai rédigé est faite pour que celui qui a l’âme d’un chef puisse lancer cette journée à son niveau  en prévenant ses chefs. Quoi de plus simple que de confier cette activité à un équipier, une guide ainée, un CP ou un second de patrouille ! Je suis en mesure de donner des informations sur ce qui peut être fait . Thibault de Vasselot, Victor Gomez  et Ludovic Bischoff  se joignent à moi pour répondre à toutes les questions que les chefs pourraient se poser. se joint à moi pour répondre à toutes les questions que les chefs pourraient se poser.
En revanche, je suis preneur de tous les retours d’expériences, à l’issue de cette journée, pour établir un plan d’action susceptible d’être utilisé à l’avenir dans ce genre de circonstance. Il est important que les actions menées soient du bon niveau. « Participer aux opérations de vidage, triage, nettoyage, et remise en ordre (pour une grand-mère cela pourra peut-être simplement de mettre à sécher ses photos et ses albums qui sont ses seuls souvenir de ses enfants…) » Il y a suffisamment de choses à proposer pour ne pas s’aventurer vers des actions à risque.

A l’instar de ce qui a pu être fait à Souppes sur Loing et Nemours, je vous propose une journée de service auprès des sinistrés des inondations.

Comment servir : Former une équipe de plusieurs volontaires (minimum 5, la mixité dans ce genre de mission peut-être un atout vis-à-vis des sinistrés)

Qui : Routiers, guides ainées et Haute Patrouille.

Où servir : Trouver le lieu à proximité d’une zone sinistrée. Se tourner en priorité vers les paroisses.

Avec qui : Trouver en avance de phase un point de contact : chef de groupe scout, paroisse, mairie…

Quand : Dès que l’accès aux maisons est possible.

Quoi faire : Participer aux opérations de vidage, triage, nettoyage, et remise en ordre (pour une grand-mère cela pourra peut-être de mettre à sécher ses photos et ses albums…)

Combien de temps : Une journée peut largement suffire.

Comment : S’équiper de bottes, de gants et beaucoup de bonne volonté. S’y rendre par voie routière ou ferroviaire.

Avec quel matériel :  raclette éponge et seau d’eau.

Risques :
– Ne pas prendre la place des secours,
– Tenir compte de la fragilité des personnes sinistrées,
– Ne pas profiter de la détresse des sinistrés pour se faire donner des objets.

Informations complémentaires disponible :

Edouard Flichy : 06 18 42 67 15 / edouardflichy@gmail.com

Thibault de Vasselot : 06 89 07 14 40 / thibaultdevasselot@hotmail.fr

Victor Gomez,  Chef de Groupe 1ère Nautique Seine & Loing / victor.gomez@orange.fr

Ludovic Bischoff,  Commissaire de district de la Brie / lbischoff@gmail.com

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032669529&dateTexte=&categorieLien=id