Dimanche 13 décembre, plus de trois cents enfants et adolescents du mouvement des Guides et Scouts d’Europe de l’agglomération lilloise se sont retrouvés à Marcq Institution autour d’une action de soutien pour les chrétiens d’Orient.

« S’il vous plait, n’abandonnez pas les victimes de cette crise, même si l’attention mondiale venait à diminuer. » (Pape François)

Dans la nuit du 17 au 18 juillet 2014, les chrétiens de Mossoul recevaient de DAESH l’ultimatum suivant : soit ils se convertissaient à l’islam, soit ils payaient un impôt exorbitant, soit ils quittaient Mossoul avant le 19 juillet sans emmener leurs biens. Leurs maisons étaient alors taguées avec le signe noun, cette lettre arabe qui est la première du mot « nazaréens», car c’est ainsi que les membres de l’état islamique appellent les chrétiens. 65000 chrétiens, refusant de se soumettre à Daesh et d’abjurer leur foi, ont alors fuit vers Erbil, en laissant derrière eux tous leurs biens. Le 19 juillet venu, Daesh s’est emparé des maisons abandonnées, et a massacré ceux qui n’ont pas pu fuir et qui ont refusé de se convertir.

A Maaloula en Syrie, trois chrétiens fuient devant Daesh et se cachent dans un tunnel. « Les hommes de Daesh découvrent la cache et lancent : «On sait que vous êtes là.  Comment vous appelez vous ? » « Antoine, Michel, Serge » répondent les trois hommes terrés. Les tueurs les incitent à sortir sous peine d’un jet de grenade, en les appelant par leur prénom. « Viens, Antoine, viens ! » Antoine rampe, sort et se lève. Un terroriste le tance : « Antoine, il suffit que tu dises que tu embrasses l’islam et tu es vivant, tu es libre ! » – « Je n’embrasse pas l’islam, répond Antoine, je n’embrasse que la croix de Jésus. C’est Lui qui me rend vivant et libre ». Une balle dans la tête. Antoine s’écroule, mort. Second appel. Même Scénario : « Michel, il te suffit d’une parole – Reconnaitre qu’Allah est le puissant et que Mahomet est son prophète. Tu es sauf ! ». « Mon salut est en Jésus-Christ » répond Michel devant le corps sanguinolent d’Antoine, à terre. Puis vient Serge, posté devant les corps de ses deux amis morts. Lui non plus ne reniera rien. » (Famille Chrétienne n°1964)

Au cœur de l’épreuve, nos frères d’Orient nous ont donné un bouleversant témoignage de fidélité au Christ. Dieu a demandé à certains le martyr. Le patriarche chaldéen, Mgr Louis Sako, affirme : « L’espérance chrétienne ne consiste pas à dire que la situation va s’améliorer, mais elle est fondée sur la certitude que nous sommes dans la main de Dieu et que, malgré toutes les souffrances et les tribulations, jamais Il ne nous abandonnera. »

Le 15 août 2015, les cloches de nombreuses paroisses de France ont sonné à toute volée en signe de soutien pour les chrétiens d’Orient. En effet, l’Eglise qui saigne là-bas, c’est NOTRE Eglise ! Puis dans les semaines qui ont suivi, le silence sur ce sujet s’est installé et nous nous sommes étonnés de ne plus entendre les médias relayer l’appel à l’aide des chrétiens d’Orient…

Dans la province Hainaut-Artois-Flandres, nous avons donc décidé de faire une Action Scoute en faveur des Chrétiens d’Orient (ASCO). L’objectif était double : sensibiliser tous les garçons et filles de notre province au sort de nos frères d’Orient et récolter de l’argent pour les aider matériellement. Nous avons choisi deux associations bénéficiaires : l’Œuvre d’Orient et l’ Aide à l’Eglise en Détresse (AED). Une course a alors été organisée le 13 décembre dans 3 lieux de notre province. Les semaines précédant la course, les louvettes, louveteaux, guides, scouts, guides aînées et routiers étaient invités à trouver des sponsors dans leur entourage qui s’engageaient à leur donner, pour chaque kilomètre qui serait parcouru lors de la course, une somme librement définie par le donateur. Chaque jeune arrivait donc le jour de la course muni de ses promesses de dons.

Le 13 décembre, nous nous sommes réunis avec les familles pour célébrer la messe, puis nous avons entendu des témoignages d’une famille irakienne ayant fuit Mossoul devant Daesh et celui d’un membre de l’AED. Forts de ces témoignages, nous avons ensuite commencé la course, certains le Beaussant sur l’épaule, d’autres le « noun » dessiné sur la joue… Et nous avons couru, et nous nous sommes dépassés, et nous avons gagné pour nos frères plus de 10 000 euros sous les encouragements de nombreux parents venus aider et soutenir cette action. Cet argent sera utilisé pour développer une radio chrétienne au Kurdistan irakien et pour la distribution de colis alimentaires pour les chrétiens réfugiés à Erbil.

Outre la sensibilisation et la récolte de dons, cette matinée qui réunissait parents et enfants de tous âges autour d’une même cause, a constitué un évènement particulièrement fédérateur pour le district et même les plus réticents au départ ont été enthousiastes ! Nous avons déjà des idées d’amélioration pour l’année prochaine !

Ma participation active à l’organisation de cet évènement constitue mon chef d’œuvre guide aînée. Il est disponible clé en main en version électronique (flyer, contact avec les associations, feuille de promesse de dons, modèle de diplôme…) que vous pouvez demander à cette adresse mail virginie.pique@gmail.com si vous souhaitez réaliser un évènement semblable dans votre province. Dans le Nord-Pas-De-Calais, d’autres mouvements scouts ont souhaité se joindre à cette initiative et ont bénéficié de ce travail de préparation. Pourquoi pas vous ?

Virginie Pique
ACDL du district des Flandres

PhAsco01 PhAsco02 PhAsco03 PhAsco04 PhAsco05