L’abbé Denis Coiffet a été enterré ce mardi 7 juillet à la Cathédrale de Versailles. De nombreux fidèles, scouts d’Europe et communautés religieuses étaient présents. Le chant de la promesse scoute a retenti pour ce scout de légende. Ses anciens scouts témoignent « il a été pour nous comme un père aimant, prêtre fidèle, ami respectueux. Nous redisons avec lui « S’il plaît à Dieu toujours ».

L’abbé Denis Coiffet est né à Lyon en 1952. Il commence à pratiquer le scoutisme en janvier 1969. Assistant à la 1ère Lyon de Lattre de Tassigny, Denis Coiffet a prononcé ses paroles lors sa promesse scoute au sein de la fédération du scoutisme européen le 13 juillet 1969. «Je m’engage sur mon honneur à servir de mon mieux Dieu, l’Eglise, ma Patrie et l’Europe, à aider mon prochain en toutes circonstances, à observer la loi scoute » Cette promesse il a la tiendra toujours. Ordonné prêtre en 1977, l’abbé Denis Coiffet arrive en septembre 1977 comme conseiller religieux du groupe du Chesnay. Sa présence fidèle jusqu’à l’été 2000 permet au groupe de devenir un district rayonnant (jusqu’à cinq troupes et cinq meutes). La paternité spirituelle de l’abbé Denis Coiffet est couronnée par une quarantaine de vocations religieuses dans de nombreuses diocèses et communautés religieuses en France. Il est aussi donné en exemple comme témoin d’une fidélité constante au magistère de l’Eglise et au Saint père. Attaché à la messe en forme extraordinaire, l’abbé Denis Coiffet initie une rencontre avec Saint Jean-Paul II en 1988, refusant les sacres sans mandat pontifical de Monseigneur Lefebvre. Il est l’un des douze fondateurs de la fraternité Saint Pierre, qui naît après cette rencontre. Cette fidélité à Rome, il la transmet à ses chefs et cheftaines et conduit un mémorable voyage pour l’ensemble du district à Rome où il se fait guide, prêtre et conseiller pour faire aimer la Rome éternelle à ses scouts. L’abbé Denis Coiffet a exercé en parallèle de nombreux apostolats au sein de la fraternité Saint Pierre et s’est illustré comme aumônier général du pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté, dont il a été l’un des membres fondateurs.

Depuis un an et demi l’abbé Coiffet souffrait d’une leucémie dont il est mort le vendredi 3 juillet 2015. Qu’il repose en paix.

Crédit photo: Ivan Suzanne