Un weekend peu commun chez des « petites sœurs des pauvres » peu communes. La patrouille du Bélier a vécu lors de son weekend de patrouille du 13/14 Février dernier une expérience très forte.

Le Bélier est sorti de sa “Dombes” natale pour se retrouver à Lyon, chez les petites sœurs des pauvres, communauté fondée par Jeanne Jugan* et ayant pour mission de faire vivre au quotidien et avec le Seigneur des personnes âgées. (Vous vous dites alors, ça y est encore une patrouille qui se retrouve chez les personnes âgées pour un weekend à 2 de tension). Or, l’activité commence, sérieusement, quand soudain la mère supérieure apparaît, 3 bouteilles de vin à la main, la banane au visage : « C’était mardi gras ! » Autant vous dire que nous nous sommes regardés bizarrement.

Nous nous installons, le weekend commence, et vient LE moment. Le moment où la patrouille anime le goûter des pensionnaires à travers des chants. A « debout les gars… », Les sœurs sortent les maracas. Elles mitraillent avec leur appareil photo… ambiance de folie ! Certains pensionnaires entonnent des chants, animent à leur tour. Une dame de 103 ans se lève de son fauteuil pour danser une valse ! Des personnes très heureuses de nous voir nous content leurs péripéties passées.

Moment inoubliable rempli d’émotion et de sincérité.

Une journée forte en rencontre et service s’achève ainsi, veille d’un 14 février. Cupidon aurait-il révélé en nous une âme sœur du troisième âge ?

Valentin Ponzio,
CP de la patrouille du Bélier,
Troupe 1ère Notre-Dame des Dombes.

Prière par l’intercession de Jeanne Jugan (1792 – 1879)

Béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1982, la fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres sera canonisée en 2009 par le pape Benoît XVI.

Jésus, Toi qui as tressailli de joie et béni ton Père d’avoir révélé aux tout-petits les mystères du royaume des cieux, nous te remercions des grâces accordées à ton humble servante Jeanne Jugan à qui nous confions nos demandes et nos besoins.

Père des Pauvres, Toi qui n’as jamais repoussé la prière des petits, entends, nous t’en supplions, l’appel qu’elle t’adresse pour nous.

Nous te le demandons, Jésus, par Marie, ta Mère et la nôtre,
Toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.