Le scoutisme promeut le développement global et équilibré de la personnalité en poursuivant cinq buts :
• la santé et le développement physique
• le sens du concret
• la formation du caractère
• le sens du service
• le sens de Dieu.

La santé

La vie au grand air permet de trouver un équilibre de vie qui trouve ses racines dans les activités dans la nature. Les guides et scouts sont entraînés dès leur plus jeune âge à se développer par des activités physiques ludiques et sensibilisés au respect de leur corps pour grandir en harmonie avec eux-mêmes.

 Le caractère

Par les exigences de la vie communautaire, à l’école de la nature, le scoutisme développe les qualités nécessaires à la construction d’une personnalité solide : courage, volonté, persévérance, dépassement de soi. Il conduit chacun à prendre confiance en lui. Il procure aussi joie de vivre et bonne humeur contagieuse. Il apprend à des jeunes surinformés à faire preuve de discernement, à développer leur jugement et leur sens critique.

 Le sens du concret

À côté de la formation scolaire, intellectuelle et théorique, le scoutisme insiste sur le développement de la créativité, l’habileté manuelle, l’esprit pratique, le travail de ses mains. Loin du virtuel, le scout se confronte au réel, crée et construit.

Le sens du service

Le scoutisme est une école de service et de don de soi. Il vise à développer, à amplifier, à traduire en actes les capacités de générosité des jeunes. Il fait progressivement découvrir que « le véritable bonheur, c’est de le donner aux autres » (Baden-Powell).

 Le sens de Dieu

Le scoutisme veut aider chaque jeune à savoir où il va, à trouver le sens de sa vie ; il veut être une occasion pour chacun de découvrir la présence de Dieu dans sa vie, en lui et dans les autres, de mieux le connaître, d’éclairer