Une rencontre personnelle avec Dieu

Les Guides et Scouts d’Europe permettent par leurs différentes activités de participer à la croissance de la foi des jeunes guides et scouts, de l’enrichir par des enseignements, de la développer par la pratique des sacrements. Ils cherchent à accompagner les jeunes vers une rencontre personnelle avec le Christ en développant en eux le sens de Dieu, le goût d’une vie empreinte de foi, d’espérance et de charité, et le désir de la sainteté.

L’éducation à la paix

L’association des Guides et Scouts d’Europe choisit, conformément à ses origines et à sa création, d’éduquer les jeunes dont elle s’occupe à l’édification de la paix. Elle forme des artisans de paix en Europe.
Elle s’est élancée dès sa création dans des rencontres internationales d’envergure organisées et vécues selon le principe de fraternité. En respectant les identités culturelles de chacun, elle permet à ses cadres et à ses membres de bénéficier d’échanges constructifs en suscitant des rencontres interculturelles : jumelages de jeunes, camps à l’étranger ou invitation en France de groupes scouts d’autres pays d’Europe, « Eurocamps » ou « Euromoot » pour les aînés.
Tous les dix ans, l’Union internationale des Guides et Scouts d’Europe organise dans un des pays membres une rencontre internationale d’une dizaine de jours. Moments de partage, de vie fraternelle, de vie scoute et de temps forts spirituels, ces « Eurojam », tout en respectant les particularismes nationaux, développent la fraternité européenne dans le cœur des jeunes. Ainsi 12 500 Guides et Scouts d’Europe de vingt pays membres de l’Union internationale se sont retrouvés en Normandie en août 2014.

L’éducation à la liberté

La pédagogie des Guides et Scouts d’Europe, si elle s’appuie sur des fondamentaux, veut éduquer chaque jeune à la liberté. En l’accompagnant dans ses choix et ses décisions, en développant ses talents, les pédagogues scouts ont à cœur de regarder les jeunes comme des personnes résolument libres, capables de s’engager dans la cité et au service de leurs frères.
La vie communautaire, l’appartenance à un mouvement scout fraternel européen est le ciment de cette liberté dans laquelle chaque rencontre permet au jeune de trouver son chemin en cultivant ses qualités et ses points forts et en apprenant à construire son projet de vie.
La loi scoute est garante de cette liberté intérieure qui conduit le jeune scout ou la jeune guide à s’affermir et à se diriger vers son avenir de façon constructive.

L’enrichissement par les cultures

L’association des Guides et Scouts d’Europe met en avant notre patrimoine culturel européen pour favoriser le développement de chacun de ses membres. Ainsi ce sont des routiers scouts d’Europe qui ont en partie relancé les chemins des pèlerinages vers Saint-Jaques de Compostelle en parcourant chaque année des tronçons du Camino dès les années 1970, sous l’impulsion de Jean-Charles de Coligny.

L’apprentissage du chant choral, la pratique instrumentale et du chant populaire, facteurs de développement de la personne ont leur place dans la vie scoute de tous les jours. Ils débouchent sur la création de chorales locales et d’un grand chœur et orchestre international qui participe à l’animation des grands événements du mouvement. Un recueil de 500 chants scouts et populaires,  “Hodari” , a été édité, une collection de CD « Chœur de scout » lancée.

Des créations contribuent à diffuser les valeurs portées par le scoutisme : chants composés par des membres du mouvement, jeux scéniques de grande envergure créés, réalisés et joués par des aînés comme « La petite fille de Dieu », « Comme l’aurore », « Familles en fête », « Eclaireur de la paix », des comédies musicales comme « Femmes de la Bible » ou des sons et lumière comme « Le maître de poste ».
Parmi ces techniques d’expression, l’association des Guides et Scouts d’Europe a développé une expertise en technique vidéo qui favorise la valorisation visuelle des activités et la communication mais aussi de concevoir des scénarii de films court ou long métrage comme « 1914 – Le Secret de Confrécourt ».