Nous aimons aujourd’hui porter haut les couleurs de notre mouvement, entendre claquer notre baussant dans le vent.

D’où vient cet étendard ? Retour sur une anecdote de l’histoire des Guides et Scouts d’Europe.

Le terme de « baussant » remonte au Moyen Âge. « Beausséant », « baucent », « beaucéant » telles sont quelques origines du mot. C’est un étendard dans le monde de la chevalerie. La signification étant « mi-partie de couleur », mais peut-être aussi « beau signe ». C’est une combinaison de blanc et de noir, surmontée d’une croix rouge généralement, aux formes diverses suivant les évolutions, dont la symbolique est classique et diverse : ombre et lumière, bien et mal, humilité/pénitence et pureté…

Pour les Guides et Scouts d’Europe, le baussant a une histoire particulière, liée notamment au rassemblement scout d’avril 1966 au Mont-Saint-Michel.

Notre étendard était en fait jusqu’à cette date l’insigne que nous portons sur nos pulls : la fleur de lys d’or sur la croix à huit pointes, sur un fond bleu marine. Au cours de ce rassemblement, un grand jeu eut lieu pour présenter un des symboles de notre nouvel étendard. Le jeu fut construit autour du thème biblique de la traversée de la Mer Rouge. La symbolique de l’univers visible (le Mont-Saint-Michel) et de l’univers invisible (la Jérusalem céleste), que l’on cite dans le Credo, fut associée aux couleurs noire et blanche. Ces deux mondes sont aussi une référence à la communion des saints.

Par ailleurs, un film, en noir et blanc, devant être tourné à cette occasion, le rouge sur bleu ne serait point ressorti, d’où l’idée d’un liseré blanc sur la partie noire pour mieux discerner la croix.

Le baussant fut alors adopté par les unités comme étendard et servit donc pour les cérémonies de promesses, où la couleur noire apparaissait près de la hampe. À la demande des chefs d’unité, le noir et le blanc furent inversés et, depuis, notre baussant a désormais sa forme actuelle.

On raconte qu’après le rassemblement de 1966, un baussant fut conservé quelque part dans l’église paroissiale du Mont-Saint-Michel…

Bruno Borde

Photo bandeau de Une  ©  Jérôme de Lisle – AGSE

Baussant-Illust

© Philippe Lafontan – AGSE