Pour l’honneur de Jeanne !
C’est avant tout une belle histoire scoute.

01-Jeanne2017

Jeanne d’Arc 2017 (Priscille La Bâtie) entourée ici de toute la Compagnie 2e Cour Dieu et à ses côtés
sa seconde Mathilde Edey Gamassou – la nouvelle Jeanne 2018 !
© Albane Périn – Guides et Scouts d’Europe

Un rêve réalisé de deux jeunes filles Guides d’Europe issues de la même compagnie la 2e Cour Dieu et de la même patrouille. 

Janvier 2017 : des deux amies, l’une, Priscille (de La Bâtie), est chef de patrouille, au Guépard – et l’autre, Mathilde (Edey Gamassou), est sa seconde. Toutes deux se présentent pour avoir l’honneur d’être Jeanne d’Arc aux fêtes johanniques d’Orléans. C’est finalement Priscille qui est retenue et devient Jeanne, pour un an. 

03-Jeanne2017

1er mai 2017, haie de staff à l’arrivée de Jehanne après la traversé de la Loire
© Albane Périn – Guides et Scouts d’Europe

Janvier 2018 : Toutes deux servent dans la même compagnie, et Priscille remettra l’épée de Jeanne dans quelques mois. Alors Mathilde persévère et présente à nouveau sa candidature avec l’espoir d’être sélectionnée, car elle a vraiment à cœur d’être Jeanne d’Arc. Le 19 février 2018, la bonne nouvelle tombe ! Après 4 800 consultations de la page internet de l’Association Orléans-Jeanne d’Arc, 250 dossiers téléchargés, 13 candidates, autant d’entretiens, une seule jeune fille sera Jeanne, comme chaque année. Et c’est Mathilde qui est choisie et apprend avec de joie, qu’elle se glissera dans l’armure de la Pucelle d’Orléans lors des Fêtes Johanniques, du 29 avril au 8 mai prochain.

Pour Albane Périn, ancienne cheftaine de compagnie de la 2e Cour Dieu et actuellement Assistante commissaire de district du Loiret, « c’était une grande joie et un honneur pour Mathilde d’être choisie. C’est aussi une belle passation entre les deux complices de la même patrouille : Priscille Jeanne 2017 et chef de patrouille de Mathilde transmet l’épée à son ancienne seconde, dans une joyeuse complicité …. Quelle fierté pour toute la compagnie ! »

02-Jeanne2017

Patrouille du Guépard en exploration lors du camp à Carnac en 2017
© Albane Périn – Guides et Scouts d’Europe

Il y a de quoi être fière, en effet, car c’est une belle histoire de fraternité scoute, de fidélité à cet idéal qui unit Priscille et Mathilde, et toutes les jeunes guides d’Europe, d’Orléans et d’ailleurs. Priscille est restée à la compagnie cette année, toujours chef de patrouille du Guépard, et Mathilde est devenue chef de patrouille de la Panthère. Son cri de patrouille ? « Panthère fait l’impossible ! ». ET elles l’ont fait !

« Comme chef de patrouille, Mathilde est à sa place – souligne Albane – Ses guides l’écoutent, elle connaît beaucoup de choses et aime transmettre. C’est une super guide qui aime apprendre [aux autres] et qui progresse. Elle a fait son raid de 1e classe, à l’automne 2017, et a passé toutes ses épreuves de 1e classe. Elle a un charisme particulier ! Plus qu’une présence. Elle sourit tout le temps, responsable, sérieuse, discrète et très serviable. »

Pour Mathilde, la grande aventure commence ! Accompagnée de ses deux pages Antoine de Watrigant et Oscar Zancristoforo qu’elle-même a choisis parmi ses amis, elle se prépare à incarner Jeanne d’Arc – elle la nomme, d’un ton à la fois familier et respectueux « Jeanne » : un modèle de fidélité et de bravoure, comme femme et comme chrétienne.

Mathilde / Jeanne donne rendez-vous à tous les scouts et guides, pour les grandes célébrations des Fêtes johanniques à Orléans, et tout particulièrement les 29 avril et 1er mai 2018.

29 avril : commémoration de l’entrée de Jeanne d’Arc à Orléans par le chemin à l’est de la ville. Dans la collégiale saint Pierre-le-Puellier : remise de l’épée, signe de l’engagement de la jeune fille, c’est l’ancienne Jeanne qui remet l’épée- cérémonie officielle en présence du maire d’Orléans, de l’évêque du diocèse d’Orléans et des autorités militaires. 

1er mai : Chevauchée de Jeanne d’Arc, et hommage de la jeunesse chrétienne à Jeanne, avec tous les scouts et guides

5 mai : Orléans La Source fête Jeanne d’Arc

7 mai : Cérémonie de remise de l’étendard, Son et Lumière et Set Electro

8 mai : Hommages officiels et restitution de l’étendard.

05-Jeanne2018

Mathilde EDEY-GAMASSOU, nouvelle Jeanne 2018 entourée de ses deux pages Antoine de Watrigant et Oscar Zancristoforo
© 2018 Orléans Jeanne d’Arc

L’association “Orléans Jeanne d’Arc” en quelques mots

Elle a pour but :
• De contribuer au maintien et au développement des traditions johanniques à Orléans ;
• D’organiser la désignation de la jeune fille figurant Jeanne d’Arc lors des fêtes ;
• D’apporter son concours à la Municipalité d’Orléans pour l’organisation des Fêtes Johanniques.

Entretien avec Bénédicte BARANGER Présidente d’Orléans Jeanne d’Arc

Ancienne « Jeanne », Bénédicte Baranger, présidente de l’association depuis 2016, est aussi une ancienne du mouvement Guides et Scouts d’Europe. Sa Promesse scoute lui tient toujours à cœur. Pour elle, ces fêtes johanniques sont importantes, pas seulement pour les scouts et les guides, et elle insiste sur l’hommage de la jeunesse chrétienne à Jeanne d’Arc.

« Depuis 1945, c’est le même hommage, la même figuration et la même représentation. A Orléans, beaucoup de jeunes filles s’identifient à Jeanne, et ceci depuis 1429 ! En fait, Jeanne peut être et est un modèle pour toutes les jeunes filles chrétiennes, catholiques, les jeunes filles qui aiment leur patrie. La Jeanne de chaque année porte, par sa présence, les valeurs de Jeanne d’Arc : engagement, foi, courage, amour de son pays. Elles sont toutes issues de cercles, de vies diverses et variées et ont des contacts, des relations différentes. Il n’existe pas deux Jeanne semblables d’une année à l’autre. Mais toutes, elles touchent, chacune, ceux qui les entourent, les environnent. L’une va être plus spirituelle avec une vie de foi très importante ; l’autre va être plus engagée dans une vie d’action, de courage ; une autre encore va être plus tournée vers l’amour de la patrie. C’est le cas de l’une, dont l’amour de la patrie a marqué les esprits, alors qu’une autre est plus spirituelle, sa vie de foi nous a frappé. Ce qui n’empêche pas toutes les Jeanne d’être aussi joyeuses les unes que les autres. Ainsi sont Priscille et Mathilde que nous voyons sans cesse rire et sourire, toutes les deux. »

Lorsqu’on demande à Bénédicte Baranger si elle a un message à adresser aux guides et scouts d’Europe, elle répond d’une voix ferme et passionnée et avec un large sourire.

« Je leur dirais que Jeanne d’Arc a quelque chose à leur dire.

Scouts et guides, routiers et guides-aînées, vous avez tant à apprendre de Jeanne ! J’appelle les scouts à regarder l’histoire de France avec amour, avec foi. Sans la transformer. Il existe dans notre histoire, dans l’histoire de notre patrie, des personnalités qui nous ont constitués. Ainsi fut Jeanne. C’est pourquoi il faut rendre hommage à ces personnalités.

Professionnellement, j’accompagne des jeunes toute la journée ; je vois que c’est notre mission à nous adultes, transmettre et former. Comprenez ! Il faut que notre histoire, nous la transmettions. Nous devons former les jeunes, afin qu’ils soient, à leur tour, acteurs de l’histoire.

Tous les scouts sont concernés. C’est vrai que, dans l’ensemble de la jeunesse chrétienne aujourd’hui, il y a 80% qui sont des scouts. Et c’est une joie. Les scouts présents les 29 avril et 1er mai sur la grand’ place d’Orléans seront rassemblés pour l’hommage de la jeunesse chrétienne à Jeanne d’Arc. Ils ont compris que la foi ; et l’amour de la patrie : c’est cela Jeanne. »

http://www.orleansjeannedarc.fr

 

Jeanne d’Arc et Orléans en quelques dates 

Vers 1412 : naissance de Jeanne à Domrémy – Province de Lorraine. Elle est décrite comme pieuse, amicale, sensible et courageuse.

Janvier / février 1429 : missionnée par Dieu, Jeanne part de Vaucouleurs à Chinon – Province Cœur de France –  pour y rencontrer Charles VII.

22 mars 1429 : Charles VII l’envoie batailler. Jeanne, passant par Tours et Sainte Catherine de Fierbois -Province Cœur de France –  rejoint Blois.

29 avril 1429 : arrivée de Jeanne devant Orléans – Province Cœur de France – assiégée depuis juillet 1428. Elle entre dans la ville, suivie par le convoi de ravitaillement formé à Blois.

30 avril – 1er mai 1429 : Jeanne parcourt Orléans, inspecte les défenses de la ville, exhorte les habitants, fait distribuer le ravitaillement.

2 mai 1429 – 4 mai 1429 : les orléanais, comme les soldats, encouragés par Jeanne, soutenus par différents convois arrivant en renfort, lancent plusieurs assauts.

5 mai 1429 : Jeanne, blessée, persévère courageusement.

7 mai : assaut final, auquel participe encore Jeanne.

8 mai 1429 : les Anglais lèvent le siège, Orléans est délivrée.

Mai à juillet 1429 : Jeanne remporte plusieurs victoires, et accompagne le Dauphin Charles à Reims -Province Champagne-Ardennes.

17 juillet 1429 : sacre du roi Charles VII.

23 mai 1430 : après plusieurs mois de combat, Jeanne est capturée à Compiègne – Province Pays de France-Picardie.

21 novembre 1430 : elle est livrée aux Anglais et emmenée à Rouen – Province Normandie.

23 février 1431 – 23 mai 1431 : procès de Jeanne

30 mai 1431 : supplice de Jeanne à Rouen.

Reportage réalisé par Catherine Meyer – ETN Reportage-Presse
Remerciements à Anne-Catherine Miot Commissaire de District Eclaireuse du Loiret et à Albane Périn Assistance Commissaire de District Eclaireuse