Paray 2016, un rassemblement ensoleillé pour nos aînées ! 4 jours sous le soleil de Bourgogne ! 4 jours sous le soleil de l’amitié scoute ! 4 jours sous le Soleil du Cœur de Jésus !

Le rassemblement des guides aînées à Paray est toujours l’occasion de ranimer l’ardeur de la branche Feu – 3ème branche de notre Mouvement pour les guides de 17 ans et plus -, étape fondamentale pour les équipières pilotes montées au feu pilote en septembre et pour mesurer « la longueur, la profondeur et la hauteur » de la vie aînée avec des cheftaines de toutes les branches.

Près de 900 participants – Guides aînées, conseillers religieux, religieuses de différentes congrégations – venant de toutes les contrées de notre Patrie et de l’Europe : sœurs aînées de Roumanie, de Belgique et d’Espagne ! Des femmes d’aujourd’hui et de demain, réunies pour vivre l’aventure de leur vie, pour relire leur vie d’adolescente au seuil de leur vie adulte en construction et l’unifier en l’enracinant dans leur promesse scoute d’une actualité toujours aussi pressante « Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je m’engage à servir de mon mieux Dieu, l’Eglise, ma patrie et l’Europe »

« Chaque rassemblement a des allures de remise à neuf » confie Béatrice, la Commissaire Nationale Feu depuis 3 ans, qui se réjouit de voir progresser les chiffres des inscriptions d’une année sur l’autre. D’ailleurs l’Equipe Nationale Feu – « la Flamme » – n’a pas eu peur de proposer des nouveautés ! Entre les inscriptions en ligne, le défilé de la jupe culotte, l’exposition art et artisanat, la démarche jubilaire pour l’année de la Miséricorde, le petit journal du rassemblement « le brasier », les guides aînées ont pu se reconnaître et se réjouir de tant de diversité et de créativité dans cette communauté d’aînées !

Pour repartir du bon pied, rien ne vaut cette route annuelle où chacune pourra se ressourcer par la marche et la vie en bivouac, riches en partages et en échanges ; par les veillées fraternelles portées par le clair, beau et joyeux de notre scoutisme ; par les temps de formation humaine et pédagogique à travers des ateliers riches et variés et la conférence de cette année : « Etre missionnaire du Cœur de Jésus » ; par les temps de moment lumière et les messes qui ont rythmé nos journées , avec le point d’orgue de notre journée pèlerinage, attendue avec ferveur et enthousiasme chaque année : la veillée Miséricorde !

Nous avons eu la chance et la joie d’être accompagnées par Monseigneur Aillet qui – à la suite de notre Pape aux JMJ – a vivement rebondi sur ces fameux crampons nécessaires pour nous sortir de notre canapé. Il en a cité 3 essentiels : le crampon de la prière, le crampon de la Parole de Dieu et le crampon du Sacrement de la Réconciliation. Des crampons expérimentés dans la foulée en vivant la démarche jubilaire de l’année de la Miséricorde qui nous a conduit à passer par la porte sainte, véritable « saut » dans le cœur de Jésus !

Et comme nous y invitaient très justement Alicia Beauvisage et le père Marot, nos 2 grands témoins de cette année, n’oublions jamais à l’issue de ce beau rassemblement de Paray 2016 que le Seigneur n’a pas besoin de notre temps, mais de notre « oui ». Ayons à cœur d’honorer le cœur de Jésus en travaillant à établir le règne du Christ dans toute notre vie par le renouvèlement de nos « oui », petits et grands ; la fidélité à notre patrie en est le chemin et elle passe par tous les saints qui ont donné leur vie pour elle ! Bâtissons sur et avec l’amour de Dieu et de notre prochain et nous serons sûres de bâtir la cité de Dieu au cœur de notre cité terrestre !

Béatrice Leconte

Morceaux choisis

Une Commissaire de province :
Nous avons passé 4 jours merveilleux à Paray: commentaires d’une de mes guides aînées dans la voiture au retour : “nous étions dans un autre monde”, et les 20km du samedi ne les ont pas découragées, bien au contraire. Les Guides-Aînées étaient même étonnées d’être arrivées si tôt à Paray. (17h 15 !)  Nous avons beaucoup aimé la veillée d’adoration et les messes, la démarche jubilaire,  les conférences et témoignages… 

Une équipière pilote :
Je remercie toutes les personnes qui ont été disponibles pour que ce grand rassemblement soit possible! C’était mon premier Paray mais c’était un moment vraiment exceptionnel ! 

Une Cheftaine de feu :
Nos Guides-Aînées ont été ravies et ont raffolé de ces 4 jours. Elles ne s’attendaient pas à ça et sont toutes reparties très motivées pour l’année! MERCI !

Une maman d’Équipière-Pilote :
Partie très enthousiaste, ma fille semble avoir été comblée et en est revenue extrêmement heureuse ; que ce soient les messes, les temps d’échanges en ateliers, les veillées, les moments de partage imprévus et spontanés avec les unes et les autres, et en particulier avec les CR qu’elle a croisés, prêtres et religieuses, tout cela a contribué à la rendre tellement….bavarde à son retour !!!! Ses trois frères buvaient ses paroles, en attendant leur tour à Vézelay dans quelques années !

Nos sœurs roumaines et leur Conseiller Religieux : Les dirigeants et les participants roumains de l’Association des Scouts des Cîmes vous remercient pour l’invitation et pour l’accueil ! Toutes les participantes ont été très émues et heureuses d’avoir participé à ce pèlerinage. C’était une expérience très positive. Elle a valu les 22 heures de voyage au retour. ! Depuis 1992 la délégation roumaine n’avait jamais été aussi nombreuses (29 personnes). 

Nous vous assurons de notre gratitude, notre fraternité et de nos prières.

Monseigneur Aillet – Évêque de Bayonne, Lescar, et Oloron :
« C’est le Seigneur qui nous a appelés à ce rassemblement des guides aînées à Paray. Comme Il a appelé Zachée. Quels que soient nos doutes, nos enfermements, nos paralysies, nos faiblesses, Jésus vient nous sauver personnellement. Le Seigneur nous appelle personnellement à établir le règne du Christ dans notre vie. Pour cela, il y a 2 amours de la patrie qui engendrent 2 cités. L’amour de soi qui engendre une cité du monde sans Dieu. Et l’amour de Dieu et du prochain qui engendre la cité de Dieu, cité de paix et d’amour. »

Père Benoît Guédas – Recteur des Sanctuaires de Paray-le-Monial :
«Avec sainte Marguerite-Marie qui intercède pour elles, les guides viennent remettre leurs désirs, plonger dans le coeur doux et humble de Jésus, et entendre son appel à être les femmes, les disciples de son amour dans le monde. Jésus demeure avec elles, Il est le premier désireux de les voir devenir les saintes pour notre temps. Près de Lui, elles trouvent repos et force pour construire leur avenir.»

Marie-Camille Borde – Commissaire Générale Guide :
«Participer à Paray-le-Monial, c’est avoir la chance de bénéficier de l’énergie débordante des aînéespréparant l’avenir aux dimensions de notre pays, de l’Europe et du monde. Après un temps passé à la compagnie est venu le temps du discernement que propose la branche guide-aînée. Au feu*, les jeunes guides vont avoir l’opportunité de progresser afin de devenir des véritables acteurs de la civilisation de l’Amour que nous voulons proposer par le scoutisme.»

Béatrice Leconte – Commissaire National Feu :
«4 jours portés par la fraternité et le dynamisme de la branche aînée fleurissante des Guides et Scouts d’Europe, signe plein d’espérance de la jeunesse de notre France et de notre Europe !
4 jours pour découvrir la joie de la route, avec son sens de l’effort et du dépassement de soi, la simplicité du style aîné et de l’amitié scoute, la beauté de notre campisme, du service gratuit et de notre vocation de femmes !
4 jours pour marcher, chanter, prier, réfléchir, échanger, rencontrer, rire, témoigner, s’entraider, écouter, apprendre, s’émerveiller et se réjouir, donner et recevoir !»

Clémence de Sarazignac :
Paray ! On se demande un peu sur quoi on va tomber, on ne sait pas trop encore ce que veut dire “être guide-aînée” La Guide-aînée d’aujourd’hui c’est toi, c’est à toi de dire, raconter, partager ce qu’est d’être une aînée aujourd’hui, c’est à toi de le vivre !
Jeune femme libre qui choisit de vivre sa vie et non celle d’une autre! Va, vis, deviens, suis ton coeur, Ultréia!

Soeur Marie-benoît :
«Il est important de prendre une coupure avant de revenir, afin de ne pas jouer les anciens combattants mais de vraiment reprendre en tant que consacrée.»

Réactions

Paray-le-Monial, un programme prévu depuis un an, pour Catherine, cheftaine de district.
«Etre à Paray, avec sa mère, ne donne pas les mêmes échanges que ceux que l’on peut avoir lorsque nous sommes en famille, elle en profite pour avoir des échanges avec d’autres personnes», «je comprends mieux la démarche d’engagement guide-aînée de ma mère, en venant à Paray»

Après avoir participer au rassemblement de Toussaint avec son feu, en 2012, Marthe a préféré revenir comme musicienne. Elle le voit comme un service qui entraîne les autres à la prière mais aussi comme une occasion d’apprendre à créer le beau ensemble.

«On fait Paray pour nous, pour se ressourcer, et remettre l’idéal scout au coeur de nos vies, notamment par le moment fort que sera le veillée de Miséricorde.»

Le tronçon des familles a réellement sa place à Paray, et sert de témoignage auprès des guides-aînées.

On peut être maman guide-aînée en service ou non et continuer de venir à Paray avec à ses côtés ses enfants.

«Je me demande comment je n’ai pas fait de scoutisme plus tôt, je le regrette vraiment!»

«Au feu pilote, on a toutes le même âge, on se retrouve entre anciennes CP» Un bon moment pour lancer l’année en feu et de découvrir la pédagogie aînée.

«C’est important que les plus jeunes voient aussi les membres du national sur les routes, et pas seulement derrière un bureau»

«C’est toujours un moment privilégié pour échanger avec les guides de tous âge et discuter avec elles des projets pédagogiques proposés ou de la progression guide-aînée.»

«Les uns avec les autres et les uns pour les autres»

«N’attendez pas 50 ans pour prendre votre engagement guide-aînée, prenez-le dès maintenant, soyez ambitieuses»

  • A lire le Journal spécial Paray – Le Brasier
    Le Brasier
    unelebrasier
  • Florilège d’images avec l’Album de Paray 2016 réalisé grâce à l’Equipe Technique Nationale Photo et la collaboration de nombreux photographes.