Le 28 septembre dernier, une grande première s’est déroulée à Lourdes ! Des louvettes de Toronto (Canada) accompagnées de leurs chefs, ont rencontré leurs homologues françaises.

Le but premier du pèlerinage des louvettes de la FNE (Federation of North American Explorers) étaient de vivre une rencontre personnelle avec Marie, mère de Dieu, afin de mieux comprendre le message qu’elle a transmis à Sainte-Bernadette. Ainsi la rencontre avec leurs sœurs françaises semblait secondaire. C’était sans compter sur la fraternité et la joie de ces jeunes filles dont la rencontre a laissé une empreinte indélébile dans les mémoires.

Cette rencontre amorcée par le traditionnel salut scout, a rassemblé 28 louvettes (9 de la FNE et 19 de l’AGSE) avec 6 chefs et cheftaines. Après quelques plaisanteries sur les connaissances linguistiques des uns et des autres, l’ensemble du groupe a marché vers l’espace vert à l’autre côté de la Grotte. Avant cette rencontre, les louvettes de la FNE ont été missionnées pour accompagner une femme en fauteuil roulant jusqu’à la Grotte, comme on peut voir sur la photo. Ainsi, au lieu de 9 louvettes, c’est un groupe fort de 34 membres transatlantiques « toujours prêts » qui a accompli cette Bonne Action. Cela a rappelé à chacun le sens du service auquel il s’engage.

Arrivé sur l’immense pré d’herbe verte, accompagné par une légère brise et face au soleil brillant de l’après-midi, le groupe n’a pu résister à l’appel d’une prière pour remercier le Seigneur d’une si belle rencontre. Le groupe FNE et celui de l’AGSE ont ensuite tenu séparément leur Rocher du Conseil, pour mieux se retrouver autour d’un premier jeu (une chasse) au rythme des rires, plaisanteries et amicales compétitions. Un second jeu s’est déroulé où il était question de chercher et placer correctement les mots permettant de compléter les textes du louvetisme : promesse, loi, pédagogie… Un rassemblement louvetisme digne de se nom ne saurait se faire sans gouter. Celui-ci n’a pas fait exception ! Gâteaux et cookies ont été partagés et appréciés par tous. Peu après, les louvettes et leurs chefs ont repris la marche le long du Gave de Pau en priant et chantant Marie mère de Dieu, qui peut-être souriait radieusement à la vue de nos louvettes.

Ce premier rassemblement transatlantique s’est terminé avec un échange de cadeaux et une photo souvenir. Si Lourdes est reconnue comme un lieu de pèlerinage, il n’aura pas échappé aux louvettes que c’est également le lieu de tous les possibles.