Une Belle aventure humaine !

250 jeunes ont campés 3 nuits autour du refuge du Lac de la Grande Léchère, à 1700m.

À l’occasion des dernières vacances d’hiver 250 scouts de toutes les régions de montagnes de France se sont retrouvés pour participer au IVème Rallye des scouts de Montagne des guides et scouts d’Europe.

Ils avaient installé leurs bivouacs en trois camps à 1700m autour du refuge du Lac de la Grande Léchère sur la commune de Montgellafrey, à coté de la Chambre (Maurienne).

Le refuge servant de base logistique et hébergeant l’infirmerie du camp.

Le camp était sous la responsabilité de Xavier de Roissart, directeur du camp, avec Etienne Bublot, directeur pédagogique et Véronique Dupré, responsable de l’Equipe Technique Nationale – Montagne de l’AGSE en charge du soutien sécurité et logistique. Le challenge était organisé pour des patrouilles de 5 à 8 scouts par l’ETN composé d’une quinzaine de professionnels et passionnés de la montagne. L’événement a mobilisé pour l’occasion une équipe de 40 encadrants.

Au programme, bivouac sous tente et en abris « jurassien », jeux de technique de sécurité, grand jeu, veillées, vie dans la nature… Toutes ces activités étaient organisées pour renforcer leurs compétences et pour leur permettre de pratiquer les activités de montagne en sécurité.

Après 3 nuits en montagne les scouts avaient dans les yeux les belles images de cette montagne de Maurienne et ils garderont longtemps dans leurs souvenirs cette magnifique aventure !

RallyeMontagne01 RallyeMontagne02 RallyeMontagne03 RallyeMontagne04 RallyeMontagne05 RallyeMontagne06 RallyeMontagne07 RallyeMontagne08 RallyeMontagne09 RallyeMontagne10

Le Rallye des Troupes Montagne – Montgellafrey – 21-24 février 2016

 Vu par : Marin Grandpré, cordée du Jaguar, 7e Genève

            Ça y est, nous partons ! Le jour tant attendu est enfin arrivé : il est six heures du matin et le car arrive sur le parking de Ferney. Nous mettons tout les sacs dans la soute et en route pour le IV eme Rallye Montagne des Scouts d’Europe à Montgellafrey en Savoie. Nous arrivons deux heures plus tard : il fait beau. Des chefs nous accueillent et nous expliquent la situation : il va falloir retrouver pendant ces quatre jours le trappeur Kim, en montagne depuis plusieurs jours. Une marche de quatre heures nous attend pour monter au lieu de bivouac, près du refuge de la Grande Léchère, à 1680 mètres d’altitude. Nous arrivons en haut en début d’apre midi et profitons du soleil pour faire de belles installations. Rapidement, l’heure de la messe arrive et nous avons la chance d’avoir quatre prètres pour deux cent scouts. Une belle messe dans la neige ! Nous rentrons ensuite au camp pour les services. Il commence malheureusement à pleuvoir et nous nous dépêchons de couvrir les tentes avec des bâches. La pluie se transforme vite en neige et les chefs doivent annuler la veillée. Nous allons donc nous coucher après le dîner.

            Nous nous réveillons le lendemain matin toujours avec la neige. Nous petit-déjeunons les pieds mouillés puis nous allons à la messe. Le bouquetin (l’équipe technique) et les chefs nous expliquent le déroulement de la journée. Plusieurs activités vont avoir lieu: des olympiades (parcour hébert, bérêt…), un atelier secouriste (course de brancard, explications sur ce qu’on doit faire en cas de de problème en montagne), un atelier avalanche (sonde et arvas) et un autre sur le piolet (maniement du piolet notamment en cas de chute dans une pente enneigée). La journée se passe bien mais malheureusment, un scout se fait mal en fin de journée et doit être evacué en hélicoptère. Nous n’avons donc pas le temps de finir notre dernière activité et devons regagner au plus vite notre coin de pat pour des raisons de sécurité liées à l’hélicoptère. Nous dînon et faisons une courte veillée pour aller ensuite nous coucher. Vers onze heures, les chefs nous réveillent et nous disent de prendre notre sac de couchage et d’aller dormir au chalet car les fortes chutes de neige font écrouler notre tente.

            Après une nuit au chalet, nous rejoignons notre coin de pat. C’est le jour du grand jeu. Malheureusement, trois personnes se font mal et doivent elles aussi être evacuées en hélicoptère. Malgré cela, le jeu est génial et il y a une bonne ambiance. Nous commençons ensuite la construction d’abris jurassiens pour y passer la nuit. C’est un long travail avec la neige et les branchages. Une fois notre abri terminé, nous préparons un sketch pour la grande veillée finale avec ma patrouille. Les chefs nous ont préparé une délicieuse tartiflette et nous vivons une super veilléeavec de beaux chants et des jeux. La veillée est suivie d’une adoration qui durera toute la nuit au chalet. Nous allons nous coucher mais la nuit n’est pas très bonne car tout suinte dans l’abri jurassien : il ne fait pas très chaud et tout est mouillé.

            Nous nous réveillons mercredi 24 février : c’est déjà la fin du rallye. Nous faisons notre sac et défaisons notre coin de pat. Les chefs annoncent les résultats. Chamalières a gagné, bien sûr ! Le bus nous attend, il faut partir. Nous arrivons chez nous fatigués mais dans la joie. Ce fut une belle aventure et nous recommencerons certainement !