Une soixantaine de jeunes chefs de 18 ans et plus sont venus de la France entière mais aussi de Belgique et de Suisse pour se former au « Camp Ecole Préparatoire Eclaireurs de Provence » qui s’est tenu cette année au Cannet des Maures.Ces jeunes adultes occupent déjà des fonctions de chefs de Troupe ou d’assistant dans la branche éclaireur mais doivent être validé dans leurs fonctions pour pouvoir encadrer les unités Scouts d’Europe au camp de cet été.

Une exigence prise très au sérieux au sein des Guides et Scouts d’Europe ; c’est une véritable spécificité des mouvements scouts de pouvoir dispenser ce type de formation en interne dès lors qu’elle réponde aux exigences du Ministère de la Jeunesse et des Sports et sur ce point, l’Association des Guides et Scouts d’Europe peut se prévaloir d’une expérience et d’une expertise connue et reconnue.

Tous les critères d’une formation étaient présents : Stagiaires épris de connaissance avec une motivation sans faille puisqu’ils y consacrent une bonne part de leurs vacances, mais aussi des « Mestres de Camp » – véritable enseignants scouts – venus eux aussi pendant leur temps libre pour transmettre et dispenser savoir et expérience. Cet engagement suffit à caractériser ce bel élan de fraternité scoute.

Cette école d’un nouveau genre se déroule avec le style scout : « on dort sous la tente, on fait la cuisine au feu de bois et les enseignements sont rythmés par prière et messe quotidienne » précise Patrick – Mestre de Camp du 1er Degré.  Le « civisme à l’école des bois » est plus que jamais d’actualité et une excellente alternative à l’activisme quotidiens.

« Une semaine pour se rompre à toutes les ficelles de la conduite d’une troupe n’exclue pas des temps de réflexion sur sa propre personnalité. Commencer par se connaitre, s’est prendre la meilleure des garanties pour accompagner les jeunes scouts qui nous sont confié » précise Gabriel stagiaire en 2nd degré.

Ainsi, les jeunes adultes se sont prêtés à un temps d’adoration ou à « une journée au désert » caractérisée par une marche en pleine nature permettant réflexion, recueillement et réconciliation. Ce temps s’est conclu à la Chartreuse de La Verne où pendant toute une journée, les chefs scouts redevenus Routiers en service ont rendus divers services à la Communauté des sœurs de Bethléem.

Toute formation doit être validée et c’est pourquoi chaque stagiaire a été entendu par les Mestres de Camp et pu recevoir un ultime avis devant conforter leurs fonctions. L’heureux sésame pour le 2nd degré étant visible par le port de la bague à deux torons remise lors du dernier rassemblement. Il faudra toutefois attendre l’avis d’autre intervenant hiérarchique pour que les chefs soient officiellement certifiés.

Le traditionnel «feu de camp » a conclu la semaine ; c’est au travers de chants, scénettes, mimes et autres techniques d’expressions scoutes que les chefs redevenus éclaireurs ont scénarisé l’aventure vécue, une façon très fraternelle et conviviale de se dire au revoir en gravant la mémoire de cette promotion du CEPE de Provence de mai 2015.

 Crédit photo: Stéphane Meslé