Vézelay, un chemin de vérité

« De bon matin levons le camp pour une étape nouvelle et sur la route qui nous attends laissons monter nos chants » ! Comme un réveil du temps passé ce chant des années 70/80 n’a pas perdu une ride. Présent dans le souffle du vent, sur les sentiers et à travers les champs du Vézelien il résonne encore et donne le ton à cette nouvelle génération de routiers du 21è siècle.

2017-10-28-vezelay---CYM---DSC_0556
© Cyprien Mocquet – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

Vézelay, aux couleurs automnales, aura respecté, cette année, la tradition avec une alternance de pluies et d’éclaircies bienfaitrices. Ils ont fait Vézelay ! Ces milliers de routiers qui se sont donnés rendez-vous à quelques kilomètres de la « colline éternelle », où du haut de cette magnifique Basilique, Sainte Marie-Madeleine a posé un regard bienfaisant sur des générations de pèlerins, pourront désormais le dire.

Quatre jours pour prendre la route, prendre le temps de discerner, de vivre en équipe, de découvrir qu’il existe autre chose que la troupe. Pour témoigner que le scoutisme ne s’arrête pas à 17 ans mais qu’au contraire il prend toute sa signification à la Route. Les premiers pas effectué avec l’équipe ou le clan depuis le début d’année en auront posé les bases. Vézelay est une étape pour montrer que cette communauté d’hommes existe, qu’elle est bien vivante.

Montréal, Corbigny, Quarré-les-tombes, Druyes-les-Belles-Fontaines, Varzy, Cravant, Mailly-le-Château, autant de villages de départ que de tronçons regroupant des routiers venus de toute la France et de nombreux pays d’Europe pour une marche en étoile autour de Vézelay. Pour Vianney c’est une découverte : « Je découvre la route puisque c’est ma première activité cette année et l’ambiance de tronçon et de clan nous permet d’avoir de belles réflexions ce qui contraste beaucoup avec la troupe. Chacun met la main à la pâte, il y a beaucoup d’autonomie. Et pouvoir assister au départ routier est une chance, on se rend compte que l’engagement qu’ils prennent est un vrai défi qui donne envie de se dépasser soi-même ». Guillaume du clan Saint Ignace pour lui la route est un moment de convivialité dans lequel on peut être sérieux et prendre du recul sur sa vraie vie et en même temps rigoler, entre aînés, on peut avancer. C’est le message qu’il voudrait faire passer à ses anciens patrouillards. Pour Christophe, « il n’y a pas vraiment de hiérarchie, chez les Routiers, tout le monde prend des initiatives, et globalement, ça marche bien ».

Le retour du rappel !

2017-10-28-vezelay-NIC-DSC_0304

© Nicolas Crépelle – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

Une idée saluée par une très grande majorité, qui apporte de nouveau un côté aventure à ce pèlerinage. “Il fallait oser ! “ confie Vincent Escaro à l’origine du retour du rappel  sur les routes de Vézelay – ” C’est un bout d’aventure qui est proposé. Cela demande de la préparation, beaucoup de conviction et une forte envie de réussir ! Nous l’avons fait, d’autres peuvent à leur tour relancer sur les tronçons. Il existe de nombreuses activités que l’on peut faire autour de Vézelay.”  Cette activité remplit également un second objectif pour Véronique Dupré, Chef ETN Montagne : « Nous sommes là pour faire connaître notre activité, qui n’est pas uniquement administrative avec les formulaires Pass-Montagne ». En effet, L’Équipe Technique Nationale Montagne « le Bouquetin » est au service de ceux qui le souhaitent au travers de formation et d’encadrement, comme ici à Vézelay avec ses différents stands de rappel suisse, secourisme et via cordatta. Cette activité était accompagnée par Fabien Marronnat, brevet d’état de la FFEscalade, qui s’était lancé le défi de faire descendre en rappel 180 routiers en 4 heures. Objectif réussi … alors à l’année prochaine pour une nouvelle aventure.

La messe en direct du jour du Seigneur

2017-10-29-vezelay-OLN-NAV10006

© Olivier Naves – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

Petit intermède dans ce pèlerinage de Vézelay avec l’organisation d’une messe à Asquins pour l’émission du jour du Seigneur diffusée en direct sur France 2 le dimanche 29 octobre. Après deux ans de préparation, une belle messe a vu le jour pour accompagner des milliers de téléspectateurs dans leur liturgie dominicale. Pour Benoit Lesage CETN Video en charge de ce projet Jour du Seigneur, le défi a été d’organiser cette messe avec des routiers en pèlerinage. Leur bon mélange aux paroissiens et la fine coordination avec l’équipe de production a contribué à couronner de succès cette expérience inédite. Ce fut une organisation menée avec méthode, respect et tolérance, qui a été très appréciée par l’équipe de production de Sigolène Voyant, chargée de la programmation de l’émission, et par la municipalité d’Asquins, représentée par Madame la maire, Isabelle Georgelin. Toutes deux sont heureuses d’avoir pu participer à cet évènement qui renvoie une image priant et servante des Scouts d’Europe allant au-devant des préjugés. « L’amour des chants et de la liturgie a vraiment été marquant » pour Sigolène Voyant. Ces chants vont résonner longtemps dans cette belle église Saint Jacques d’Asquins, patrimoine séculaire auquel sont attachés les asquinois.

De l’heure route au ¼ d’heure d’oraison. C’est la clé !

2017-10-27-vezelay-JOD-IMG_7279
© Joseph Drouet – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

Ancien scout et routier, Monseigneur Gobilliard, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Lyon, présent pour la circonstance, a apporté, au cours de ces quelques jours, son témoignage et ses enseignements aux routiers. Comme un retour aux sources, il est revenu sur ses pas de routier. « J’ai impression qu’elles sont passées très vite, ces années, car je m’y suis retrouvé complètement. J’ai trouvé un bon esprit. J’étais content de rencontrer les jeunes, j’ai pris du temps avec eux, en marchant, en les écoutant. Franchement cela fait plaisir. On voit tout de suite ceux qui ne sont pas encore intégrés. Je l’ai ressenti assez fort. Il y a un passage à vivre. C’est sûr que ce n’est pas seulement Vézelay qui fera toute leur expérience de la route. Il me semble qu’il y a un vrai besoin de paternité. Je les sens très jeunes, très en quête d’accompagnement, d’écoute. Il y en a plusieurs qui sont venus me voir avec de vraies questions sur la foi, sur la vie, sur la science, sur leur souci de jeunes. Ce qui les fera tenir, qui les fera grandir c’est des petites choses tous les jours. Ce qui peut faire peur c’est de voir des routiers scouts qui font “l’heure route” tous les jours. C’est faux ! Ils ne font pas “l’heure route” tous les jours, ils ne font “l’heure route” que quand ils sont en activité route. Ce qui m’intéresserait, c’est que “l’heure route” dans leur vie quotidienne se réduise à un quart d’heure. Je me pose, je prie comme je suis. J’aime beaucoup ce passage de “l’heure route” au quart d’heure d’oraison. Si j’ai une seule chose à leur dire c’est ¼ d’heure par jour avec le Seigneur. C’est la réponse à tout. S’ils sont capables de prendre ce temps-là ils gagnent du temps sur leur travail. Spirituellement c’est trouver une fécondité à ce que l’on fait mais aussi psychologiquement, le garçon qui est capable de s’arrêter, de se poser et de redonner un sens à tout ce qu’il fait, concrètement, ça va le rendre plus efficace, plus attentif dans la relation. Tout va se mettre en place. Prendre un temps pour le Seigneur c’est la clé !

 «Les pauvres nous évangélisent»

2017-10-28-XAM_3198-2

© Xavier de Monneron – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

Prier et Agir devraient être les deux ailes de chaque chrétien. Etienne Villemain, fondateur de l’association Lazare, expérimente la conviction de Saint Vincent de Paul : “les pauvres sont nos maîtres”. Depuis 2006, il partage le quotidien de personnes issues de la rue. Comme lui, ils sont aujourd’hui 300 à vivre ce défi. C’est le message qu’Etienne Villemain est venu delivrer aux routiers. En 2016, Etienne suscite un pèlerinage à Rome pour les sans-abris de toute l’Europe. Ils sont plusieurs milliers à répondre à l’appel. Etienne y rencontrera le Saint Père à qui il suggère de lancer une journée mondiale des pauvres. Elle aura effectivement lieu, pour la première fois, le 19 novembre prochain !

Etienne convie très largement les guides et scouts d’Europe à s’engager pleinement dans cette démarche car “l’option préférentielle pour les pauvres est non négociable” pour tout chrétien, a fortiori pour un scout.

Forts de tous ces témoignages, après une procession au flambeau, les routiers se retrouvés au pied de la basilique Sainte Marie-Madeleine pour une veillée d’adoration. L’entrée de la basilique au son du “Kyrie des Gueux” restera, comme a chaque fois, un temps fort du pèlerinage.

Lundi, la grand messe présidée par Monseigneur Gobilliard, entouré de nombreux prêtres, a vu l’envoi en mission de tous les routiers ! Fils de la chrétienté soyez des témoins à votre tour et que sur toutes vos routes annoncer la bonne nouvelle !

Chaque routier présent est reparti des souvenirs plein la tête avec en point d’orgue L’ÉQUIPIER – Le magazine du pèlerinage spécialement réalisé par l’Equipe Technique Reportage-Presse (Guillaume Legrand, Gonzague Legrand, Rudolphe Diot, Laurent Garnier)

2017-10-30-vezelay-OLN-DJI_0410
© Olivier Naves – ETN Photo – Guides et Scouts d’Europe

 

PubLeCedre

 

ILS ONT DIT

Martin Fort : « C’est mon premier Vézelay, je viens des SUF et je suis très impressionné par l’organisation.
Une très belle marche, de beaux textes de méditation pour les heures routes et des invités remarquables. C’est une grande qualité de Vézelay, de pouvoir offrir aux jeunes des témoignages marquants pour cheminer sur leurs routes et leurs chemins d’homme. Les veillées donnent également à rire et à chanter. Et nous avons commencé à répéter le Kyrie des gueux et ça vibrait dans l’assemblée. On m’avait déjà parlé de Vézelay, et de voir des clans et des jeunes investis qui croient au scoutisme c’est beau à voir.
Pour moi ça représente aussi un temps de pause dans ma vie qui va à 100 à l’heure. Pouvoir faire le point sur moi même. Comme le foulard que l’on m’a passé autour du coup, le foulard routier qui représente la pauvreté, je fais acte de pauvreté pendant quelques jours dans ma vie, trouver le silence et la calme malgré la fatigue de la marche. »

Cyprien Blaudeau – Clan Saint Martin – Poitiers : « C’est impressionnant comme cet événement ne trahit pas sa réputation. Une fois encore nous sommes nombreux à mettre un pied devant l’autre pour avancer sur les chemins sinueux en direction de la Basilique Sainte Marie Madeleine. Mes frères m’ont vanté Vézelay et m’ont dit : « Vézelay sans la pluie c’est pas un vrai Vézelay ». Mais on a de la chance il fait beau ! On ne peut pas expliquer Vézelay, il faut le vivre.

C’est un lieu où l’on retrouve une unité entre les scouts, qui nous permet de mieux se connaitre et où l’on rencontre Dieu. La Bourgogne est un endroit magnifique et c’est en traversant ses plaines et ses collines que l’on découvre la main de Dieu et il a beaucoup de talent il faut le noter.

Je ne m’attendais pas à ce que l’on soit tous réunis sur une plaine et qu’il y ait vraiment une entraide entre les clans qui casse l’image de cette société individualiste. C’est impressionnant cette aptitude au service qui renforce cette notion de frère routier. On n’est plus dans la victoire de la patrouille, on est plutôt ensemble dans la même direction. »

 Augustas Kalinauskas – Clan Saint Jean le théologien – Lituanie : « Retrouver ses frères routiers à Vézelay quelques mois après un CEP en Suisse, c’est à ce moment là que l’on touche du doigt notre fraternité européenne. »

 Michel-Henri Faivre – Commissaire général scout : « Nous avons eu un Vézelay qui correspond pleinement à l’esprit de la Route : aventure, amitié, service. Cette année nous nous sommes aussi tournés vers nos pilotes et routiers en services, qui sont ici pour prendre des forces et vivre en ainés en suivant le Christ pour se mettre au service des plus jeunes. Le routier ne s’arrête pas, il reste sur la Route, toujours en marche vers le Christ. Il doit savoir témoigner autour de soi, comme avec cette messe télévisée, où il participe à sa mission de chrétien baptisé. »

François-Marie Debont – Assistant commissaire national route / responsable du rassemblement de Vézelay : « Être responsable du rassemblement, c’est découvrir la mise en œuvre de toute une organisation réfléchie, pensée depuis plusieurs mois, s’appuyant sur des coutumes efficace acquises par les nombreuses équipes qui interviennent dans l’ombre et que ne voient pas forcément les routiers en marche. Cette année, trois nouveautés : retrouver la route la plus simple possible, retrouver un esprit d’aventure (rappel, franchissement), sans oublier une messe télévisée ! 

Pierre Gavoille – Commissaire national route : Mener à bien un grand projet comme ce pèlerinage est d’autant plus aisé que l’on est bien entouré. Pour supporter nos équipes, j’affectionne d’apporter de l’attention et de la bienveillance à chacun. Mon rôle principal est d’accompagner les chefs de clan et d’aller à la rencontre des pilotes pour leur montrer un chemin de vie et les aider à construire leur vie d’adulte et en tenir le gouvernail. Cette année, nous avons eu deux très belles initiatives (rappel, traversée rivière) à poursuivre les années prochaines. Cette vie d’aventure fait partie de la route et doit se retrouver au clan.
Routier, tu es le pilote de ta vie, elle t’appartient.”

 

Florilège d’images sur cette édition 2017 de Vézelay
qui nous est offert par l’Équipe Technique National photo